Un homme de 64 ans domicilié à Riudecanyes, dans la région de Tarragone en Espagne, a été présumé mort par le Service médical d'urgence (SEM) le 31 juillet 2022. Ce dernier a donc été transféré à la morgue de Tarragone.

Contre toute attente, il s'est avéré que le patient était vivant. Les médecins du service d'urgence avaient conclu à une mort biologique, selon le média espagnol El Periodico. C'est le médecin légiste de la morgue qui s'est rendu compte que le sexagénaire n'était pas mort.

Il respirait difficilement, mais il respirait

Les secours ont été alertés le 31 juillet. Lorsqu'ils sont arrivés dans l'appartement, ils ont trouvé le patient inconscient.

Selon des sources policières, le médecin qui a examiné l'homme a constaté qu'il était inconscient et qu'il souffrait, semble-t-il, d'antécédents d'alcoolisme. Il a constaté la mort biologique sans effectuer aucune manœuvre de réanimation.

L'Espagnol de 64 ans a donc été transféré au service de la morgue. Or, le service funéraire a découvert qu'il n'était pas mort. Ce dernier respirait difficilement, mais il respirait. Immédiatement, une ambulance a été appelée. Son état s'est stabilisé. Il a pu être transféré vers un hôpital.

À ce stade, une procédure d'information a été ouverte par la police locale. Du côté du service d'Urgence, une enquête interne pourrait être prochainement ouverte.

À quel moment déclare-t-on la mort d'un patient ?

En France, seul un médecin est autorisé à constater officiellement un décès. Il va vérifier que plusieurs conditions soient réunies.

L’absence totale de conscience et d’activité motrice, l’abolition de tous les réflexes du tronc cérébral, l’absence de ventilation spontanée et autonome et l’arrêt du cœur (stéthoscope et/ou pouls) sont des conditions qui vont amener un médecin à déclarer la mort. Ces critères confirment l’arrêt de la circulation sanguine. Elle conduit à des lésions si importantes, que la mort du patient est irrémédiable.

Sources

https://www.elperiodico.com/es/sucesos/20220801/hombre-vivo-dado-muerto-sem-tarragona-riudecanyes-14203783

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.