Quand parler de sécheresse vulvaire ?

Le sexe de la femme est naturellement lubrifié, pour s'auto-nettoyer, mais aussi pour favoriser les relations sexuelles. Ainsi, sous l'effet d'une excitation sexuelle, le sexe de la femme se lubrifie avec une substance appelée cyprine. Mais ce phénomène ne se produit pas toujours, de façon épisodique ou chronique. Le stress et la fatigue peuvent entraîner une sécheresse intime, de même qu'une libido faible. La ménopause, et à partie de l'âge de 40 ans, favorise une sécheresse vulvaire.

Des traitements naturels contre la sécheresse intime

La sécheresse intime n'est pas une fatalité. L'usage de lubrifiants au cours des rapports sexuels permet ainsi d'avoir une sexualité satisfaisante. Au niveau des traitements naturels, on peut introduire dans son alimentation des probiotiques qu'on trouve dans les yaourts. L'huile d'onagre apporte de la vitamine A et des acides gras essentiels qui permettent, en cure régulière, de lutter contre la sécheresse vulvaire. La phytothérapie propose le houblon, le soja, le lin ou la sauge contre la sécheresse intime. Ces plantes régulent les productions hormonales et favorisent un retour à la normale.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.