Herpès génital : la transmission bucco-génitale

Il faut savoir que le virus de l'herpès buccal et celui de l'herpès génital présentent de fortes similitudes. Ainsi, la transmission de l'herpès labial à l'organe génital peut survenir au moment d'un rapport bucco-génital avec une personne infectée. En effet, ce sont les contacts directs avec l'épiderme et les muqueuses qui sont à l'origine de la transmission du virus. L'inverse, c'est-à-dire la transmission de l'herpès génital à la bouche, est également possible même si cela reste beaucoup moins fréquent.

Herpès génital : les autres modes de transmission

La voie sexuelle reste néanmoins le mode de contamination majeur de l'herpès génital. En effet, le virus se transmet prioritairement lors de rapports sexuels non protégés avec une personne préalablement contaminée. La poussée herpétique constitue le moment pendant lequel le risque de contraction du virus est le plus élevé. A ce titre, il est recommandé de s'abstenir de rapports vaginaux ou anaux pendant cette période. Les vésicules contenant le virus restent contagieuses jusqu'à leur entière cicatrisation. L'utilisation du préservatif ne constitue pas une protection suffisante, car il ne recouvre pas toujours la totalité des lésions.

> Téléchargez gratuitement votre guide mutuelle senior 2022 et économisez sur votre facture santé ! En savoir plus >

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.