Perte blanche épaisse et jaunâtre : un signe de mycose ?

Publié le 10 Décembre 2018 par La Rédaction Médisite
Les pertes blanches sont un phénomène physiologique chez la femme, mais elles peuvent révéler un problème d'hygiène intime si leur aspect, leur couleur ou leur odeur se modifie. La cause la plus fréquente est la mycose vaginale.
Publicité

vignette-focus-500x333.jpg© Istock

Quels sont les symptômes de la mycose vaginale ?

La mycose vaginale est un phénomène très fréquent chez la femme. Elle peut être due à des variations hormonales, mais peut aussi être transmise par voie sexuelle. Elle est également favorisée par la prise d'antibiotiques ou le port de vêtements trop serrés. Elle se manifeste par des pertes blanches, abondantes, inodores et mousseuses. Ces pertes peuvent être irritantes. Une rougeur et un œdème de la vulve peuvent être présents et s'étendre jusqu'à la face interne des cuisses. La mycose vaginale provoque des démangeaisons intenses qui sont particulièrement inconfortables.

Publicité
Publicité

Que faire lorsque l'aspect des pertes vaginales se modifie ?

Avoir des pertes blanches n'est pas anormal, mais elles sont peu abondantes, claires et non irritantes. Lorsqu'elles se modifient, et que des signes d'inflammation et/ou des démangeaisons apparaissent, on peut craindre une infection par un champignon du type Candida Albicans. Un traitement est alors nécessaire pour éviter que la mycose ne s'étende. On propose souvent un traitement associant un ovule intravaginal et une crème pour soulager l'irritation vulvaire. Si les pertes deviennent jaunâtres, on peut craindre plutôt une infection bactérienne, comme une infection à Gardnerella Vaginalis, très fréquente.

La rédaction vous conseille :
Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X