Moustique tigre : les œufs pondus il y a des années peuvent éclore avec la pluie

Certifié par nos experts médicaux MedisiteLe moustique tigre est un véritable fléau en France. Et le mauvais temps n'aide pas. Les fortes pluies "réactivent" les œufs enfouis et accélèrent la prolifération des larves.
Moustique tigre : les œufs pondus il y a des années peuvent éclore avec la pluieIstock
Sommaire

Incroyable mais vrai : l'eau réactive les œufs de moustiques tigres qui deviennent ensuite des larves qui nagent, et enfin des insectes adultes. Un véritable fléau pour certaines régions, comme on le voit dans une vidéo du Bassin d'Arcachon, qui a subi une forte pluviométrie durant l'année 2020 entraînant la prolifération de larves.

Moustique tigre : les œufs sont en état de "dormance"... en attente d'une inondation

D'après l'EID Rhône-Alpes, un établissement public chargé de la lutte contre les moustiques et de la gestion des zones humides dans cette région, la femelle moustique n’a pas besoin de beaucoup de liquide pour pondre, il lui suffit de quelques millilitres d’eau stagnante.

Lorsque le lieu correspond à ces critères, elle pond alors des œufs d'environ 1 mm de long, qui sont groupés par paquet de 100 à 200. Ils sont blanchâtres au moment de la ponte et s'assombrissent dans les heures qui suivent.

Contrairement aux femelles moustiques des Anopheles, Culex et Culiseta, qui pondent à la surface de l'eau, les moustiques tigres (Aedes) choissisent un substrat humide (copeaux, mousse, terre...) susceptible d'être inondé par la suite.

Ainsi, les œufs doivent attendre d'être submergés pour éclore et peuvent persister à l'état de dormance pendant plusieurs années dans la litière, sur sol humide. Ils ne poursuivront leur cycle de croissance qu’une fois entièrement recouverts (après des précipitations ou une crue par exemple).

Cet ingénieux procédé permet aux moustiques :

  • de s’assurer qu’il y aura assez d’eau pour que l’œuf ait le temps de passer par tous les stades du cycle de vie avant que la source d’eau ne s’assèche.
  • de voyager et de coloniser plus rapidement des terres : en effet, les œufs sont très résistants à la sécheresse et peuvent survivre plusieurs mois, voire plusieurs années en état d’attente. S’ils sont pondus par exemple dans des pneus vides légèrement remplis d’eau après des pluies, ils peuvent faire le tour du monde à bord des porte-conteneurs qui les transportent.

Éclosion des œufs : une invasion très rapide

Mais quand ils se "réveillent", l'invasion peut être très rapide.

Ainsi, même si le moustique tigre n'a qu'une durée de vie d'un mois en moyenne, leur reproduction est exponentielle selon un agent de la brigade antimoustiques du Var, interviewé par France info.

"Un moustique femelle pond entre 100 et 200 œufs à la semaine, donc le cycle se faisant tous les cinq, six jours, avec la température, ce sont des milliers et des milliers de moustiques pour la saison", explique un agent de la brigade.

C'est pourquoi, afin de lutter contre le fléau de ces oeufs, la communauté d’agglomération de Fréjus-Saint-Raphaël a créé une brigade antimoustiques, qui traque le moindre nid.

Coupelles, soucoupes, arrosoirs ou même assiettes oubliées, tout ce qui peut contenir de l’eau est potentiellement un nid à moustiques.

Faites une action inoubliable : en savoir plus sur le leg Unicef

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.