C’est l’été. Avec le retour des balades à la campagne, des baignades à la plage ou des après-midi à se prélasser dans l’herbe s’accompagnent celui des insectes. Guêpe, frelon, moustique, tique, taon, aoûtat… les nuisibles de toutes sortes sont de sortie. Rougeurs, démangeaisons, douleurs, gonflement : les symptômes sont multiples et variés.

Si la plupart des traces de piqûres s’estompent en quelques heures, il existe des astuces pour gérer au mieux les attaques de ces petites bêtes.

Les réactions ne vont pas être les mêmes en fonction de l’insecte piqueur.

  • Pour les moustiques : on évite de gratter. Plus vous grattez, plus la démangeaison va devenir intense. Pour soulager, passez simplement la paume de votre main sur la piqûre. Humectez l’endroit de la piqûre pour rafraîchir la peau. Si votre peau réagit trop fortement, il existe des médicaments pour calmer les démangeaisons ;
  • Si une abeille vous pique, il faut savoir qu’elle ne le fait qu’une fois. Son dard et une partie de son abdomen restent plantés dans la peau, et elle meurt. Il faut alors enlever avec précaution le dard s’il est resté dans la peau. Pour cela, évitez l’usage d’une pince à épiler : elle pourrait presser le dard, injectant encore plus de venin dans l’organisme. Utilisez plutôt le dos d’une lame de couteau et « raclez » doucement la peau. Une fois le dard ôté, la peau doit être lavée et désinfectée.
  • Pour les tiques, rien de mieux que d’utiliser une tire tique. Cela permet de l’extraire tout en retirant la tête. Attention à ne jamais utiliser d’alcool, d’éther ou de vaseline : cela augmente le risque de transmission de Borrelia, l’agent de la maladie de Lyme. La zone de la piqûre doit être surveillée pendant au moins un mois pour dépister rapidement l'apparition d'une éventuelle rougeur.
  • Si un aoûtat vous pique, prenez une douche chaude. Cela permet de décrocher les éventuelles larves encore présentes sur votre peau. Renouvelez l’opération une à deux fois dans la journée, les aoûtats ne résisteront pas à la chaleur à laquelle ils ont été exposés.

Après une piqûre, la surveillance est de mise

Après avoir croisé le chemin d’un insecte, il est important de désinfecter. Commencez alors par laver la zone à l’eau et au savon. Séchez puis vous pouvez désinfecter avec un produit approprié.

Ensuite, il faut surveiller. Dans la plupart des cas, les piqûres ne provoquent qu’une réaction locale. Généralement, il s’agit d’un gonflement rouge accompagné de démangeaisons. Ces réactions disparaissent rapidement. Si ce n’est pas le cas, il faut consulter un médecin pour surveiller l’évolution de la situation.

Sources

Comment réagir en cas de piqûre d’animaux ?, Vidal 

Piqûres d'insectes : zoom sur les principaux ennemis de l'été, Pharma GDD

Pendant l’été, gare aux piqûres et aux morsures, ministère de la Santé 

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.