Perte de mémoire et régimes draconiens

Nombreuses sont les jeunes adolescentes qui rêvent d’un corps parfait. A l’image des jolis mannequins retouchés par logiciel photo dans les magazines, les aberrations des régimes draconiens font des ravages à l’adolescence. En pleine période de croissance, le corps a bien du mal à endurer de telles privations. Le cerveau ne trouve pas son pesant de glucose (sucre), de lipides et de vitamines pour fonctionner correctement : la mémoire peut flancher, de même que de nombreuses autres fonctions.

Stress et manque de sommeil : perte de mémoire en vue

Le syndrome de la page blanche alors qu’on a travaillé son examen, ça existe réellement. Certaines jeunes personnes sont sensibles au stress, à l’anxiété ou aux angoisses. Ces pertes de mémoire sont impressionnantes, mais totalement réversibles. De même, le manque de sommeil impacte la mémoire. C’est la nuit que les souvenirs se consolident ! Lutter contre ces causes, c’est retrouver sa concentration, sa capacité d’apprendre et de retenir une information, mais aussi de la stocker sur le long terme dans sa mémoire.

Perte de mémoire : le cannabis à suspecter

Chez les jeunes, l’usage du cannabis s’est banalisé. La moitié des jeunes Français de moins de 17 ans ont déjà expérimenté cette drogue. La mémoire à court terme est systématiquement affectée par la consommation de cannabis. La mémoire à long terme et la capacité d’apprentissage sont réduites en cas de consommation régulière.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.