Un problème particulièrement préoccupant vient compliquer celui des infections nosocomiales. Il s’agit de l’antibiorésistance des germes responsables de ces infections. En effet, par divers mécanismes d’adaptation et de mutation, certaines souches acquièrent une résistance vis à vis des antibiotiques. Ainsi 57 % de l’ensemble des staphylocoques (germes très fréquents) isolés à l’hôpital sont résistants à la méticilline alors que cet antibiotique, de la famille des pénicillines, est le traitement de référence de ces germes.

Parmi les agents le plus souvent responsables d’infections nosocomiales, résistants au traitement antibiotique, nous trouvons justement : - le Staphylococcus aureus résistant à la méthicilline, - les entérocoques résistants à la vancomycine, - le Staphylococcus Pneumoniae résistant à la pénicilline.

D’autres germes ont une tendance à la résistance comme les autres entérobactéries ou l’E.Coli .

Participez à notre grand jeu de l'été Hedony et tentez de gagner jusqu'à 100 000 € de lots ! Cliquez ici pour participer >

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.