Polyarthrite rhumatoïde : le tofacitinib lié à un risque accru d’embolie pulmonaire

Publié le 26 Février 2019 par Morgane Garnier, Journaliste Santé

Dans un communiqué publié le 25 février 2019, la Food and Drug Administration aux Etats-Unis alerte sur le tofacitinib, médicament utilisé dans le traitement de la polyarthrite rhumatoïde : lorsque la dose prescrite est doublée, les risques d'embolie pulmonaire et de décès sont augmentés.

Publicité

Attention si vous prenez du tofacitinib (Xeljanz®) dans le cadre d'un traitement pour la polyarthrite rhumatoïde. Dans un communiqué publié le 25 février 2019, la Food and Drug Administration (équivalent américain de l'Agence nationale de sécurité du médicament) alerte les médecins sur les risques d'embolie pulmonaire et de décès liés à la prescription de ce médicament lorsque la dose est doublée.

Publicité

Une dose inadaptée et dangereuse

En effet, tandis qu'en France le tofacitinib est prescrit uniquement dans le cadre du traitement de la polyarthrite rhumatoïde et que sa dose est limitée à 5 mg deux fois par jour, ce médicament est également autorisé dans le traitement de la colite ulcéreuse aux Etats-Unis. La dose recommandée est, dans ce cas, de 10 mg deux fois par jour. Or, c'est cette dose qui est parfois prescrite chez les patients atteints de la polyarthrite rhumatoïde.

Publicité

Une posologie inadaptée et dangereuse, puisqu'une étude a démontré qu'elle augmentait les risques de formation de caillots sanguins dans les poumons et de décès chez ces patients, comparée à un traitement par tofacitinib de 5 mg deux fois par jour ou par un inhibiteur du facteur de nécrose tumorale (TNF).

Médecins et professionnels de santé doivent respecter les indications du médicament

La FDA demande donc aux professionnels de santé "de suivre les indications concernant la prescription de tofacitinib", en respectant les recommandations qui diffèrent selon la maladie traitée. Par ailleurs, ces derniers se doivent d'informer les patients des risques d'embolie pulmonaire et sur ses symptômes, qui peuvent être les suivants :

  • essoufflement soudain ou difficulté respiratoire,
  • douleur à la poitrine ou dans le dos,
  • crachats de sang,
  • transpiration excessive,
  • peau moite ou bleutée.

En cas d'observation de ces symptômes, les patients doivent "consulter un médecin immédiatement". En revanche, l'arrêt du traitement ou l'ajustement posologique ne doivent pas être envisagés sans l'avis d'un professionnel de santé.

Polyarthrite rhumatoïde : quels symptômes ?

Affectant 0,5% de la population française, la polyarthrite rhumatoïde est une maladie auto-immune correspondant à une inflammation des articulations. Selon l'Inserm, les symptômes de cette maladie commencent par "un enraidissement douloureux de plusieurs articulations, généralement les poignets, les mains, les doigts", qui se mettent ensuite à gonfler.

Quand la maladie évolue, elle conduit à "des déformations articulaires et des destructions tendineuses".

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X