Aspirine : un risque d'hémorragie plus élevé chez les personnes âgées ?

Publié le 18 Septembre 2018 à 12h39 par Bénédicte Demmer, journaliste santé
Une nouvelle étude britannique révèle que non seulement l'aspirine ne serait pas plus efficace pour rallonger l'espérance de vie, mais provoquerait aussi des risques plus élevés d'hémorragie voire même de cancer. 

© Adobe StockL'aspirine ferait-il plus de mal de que bien ? Les résultats d'une étude publiée dans la revue scientifique New England Journal of Medicine, mettent en garde sur le fait que les personnes qui prennent de l'aspirine tous les jours auraient une espérance de vie plus courte que les autres, un risque de cancer colorectal étant plus élevé.

Un risque d'hémorragie etcancer plus élevé ?

Une dose d'aspirine est souvent prescrite quotidiennement aux personnes qui ont été victimes d'une crise cardiaque ou d'un AVC pour éviter le risque de rechute. Afin d'en évaluer vraiment les avantages, des chercheurs ont décidé d'enquêter au cours d'une étude menée entre 2010 et 2014 sur un groupe de 19 114 volontaires âgés de 70 ans ou plus sans aucun antécédent de maladie cardiovasculaire.

"Un premier groupe de personne à reçu un aspirine tous les jours et un autre un simple placebo. Près de 5 ans après le début de l'étude, "nous avons noté un taux 21,5 cas de décès pour 1000 personnes pas an chez les volontaires ayant pris de l'aspirirne et 21,2 décès pour 1 000 personnes chez ceux ayant pris le placebo", rapportent les chercheurs. Les résultats montrent donc qu'il n'y aurait pas de réel bénéfice pour rallonger l'espérance de vie lorsqu'on prescrit une dose quotidienne d'aspirine.

En revanche, une différence les a marqué lors de leur étude : "le taux d'hémorragie était plus élevé chez les personnes soumises à l'aspirine tous les jours, par rapport à ceux qui ont pris le placebo". Plus inquiétant encore, les chercheurs révèlent qu'un taux élevé de personnes atteintes de cancers ce serait distingué chez les personnes prenant de l'aspirine. Néanmoins, les chercheurs insistent sur ce détail à prendre avec des pincettes car plus de recherches doivent se pousuivre sur cette piste afin de savoir s'il y a un réel risque ou si ce taux était un simple hasard.

Aspirine : un risque d'ulcère gastrique

Certains médicaments protègent de la formation d’acidité gastrique (comme l’oméprazole®...). D’autres, comme l’aspirine® et tous les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) ont l’effet inverse et favorisent les ulcères! Leurs molécules inhibent notamment les COX (cyclo-oxygénases), des enzymes importantes pour la formation du mucus protégeant les cellules du contenu acide de l’estomac.

Conseil: Pas d’aspirine® si vous avez mal au ventre! Au mieux, la molécule ne vous soulagera pas. Au pire, elle fera un trou dans votre estomac... et vous risquez de passer votre soirée aux urgences!

Vidéo : Remède de grand-mère anti cors

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X