4 germes mortels qui menacent l’humanité

Publié le 14 Mai 2019 à 16h07 par Morgane Garnier, Journaliste Santé
L’usage à outrance des antibiotiques a entraîné la propagation de germes devenus résistants à ces derniers, les rendant potentiellement mortels. Quels sont-ils ? Comment sont-ils transmis ? Qui est à risque ? Medisite fait le point.

L’antibiorésistance : bientôt la principale cause de mortalité dans le monde

4 germes mortels qui menacent l’humanité© Istock

Candida auris, Staphylococcus epidermidis, Salmonella… ces noms barbares de levures et bactéries vous disent peut-être quelque chose, car ils sont régulièrement mentionnés dans la presse. Et l’attention qu’on leur porte est justifiée. Ces germes inquiètent en effet les autorités sanitaires du monde entier : devenus résistants aux antibiotiques, ils constituent un risque mortel pour leurs victimes.

Qu’est-ce que la résistance aux antibiotiques (ou antibiorésistance) au juste ? Le ministère de la Santé la définit comme le fait pour "les bactéries exposées aux antibiotiques, d’évoluer et de développer des mécanismes de défense qui leur permettent d’échapper à leur action". Et ce phénomène ne touche pas seulement les bactéries à l’origine des infections (dites pathogènes) : les germes naturellement présents sur notre corps, la plupart du temps inoffensifs, peuvent eux aussi muter et alors devenir problématiques.

Comment expliquer ce phénomène ? Par une utilisation massive et inadaptée des antibiotiques. Un problème pris à bras-le-corps depuis le début des années 2000 par les autorités sanitaires au travers notamment de campagnes prônant le bon usage de ces substances, utiles seulement en cas d’infection bactérienne – comme le rappelait celle lancée en France en 2002, dont le slogan "Les antibiotiques, c’est pas automatique" a marqué les esprits.

Mais le problème persiste. Et "si les habitudes de surconsommation d’antibiotiques ne sont pas stoppées, l’antibiorésistance pourrait devenir l’une des principales causes de mortalité dans le monde", selon le ministère de la Santé. Car les bactéries devenues résistantes aux antibiotiques se retrouvent dans la plupart des infections, telles que les infections de la peau, les méningites, les infections sexuellement transmissibles (IST), les infections urinaires ou encore les pneumonies. Rien qu’en France, on estime que 5 543 décès par an sont imputés à l’antibiorésistance. Lumière sur quatre des germes qui menacent la santé mondiale.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

La rédaction vous recommande sur Amazon :