Sommaire

C'est une allergie

A quoi c'est dû ? A une réaction allergique aux pollens, aux cosmétiques, au produit pour lentilles...

Les symptômes ? Les deux yeux sont rouges mais aussi larmoyants. Et souvent, les paupières sont également gonflées.

Le bon réflexe : "On peut utiliser un collyre anti-allergique, qui agit sur les démangeaisons et l'inflammation. Il faut le choisir en unidose et sans conservateurs pour ne pas risquer d'augmenter l'irritation", conseille le Dr Florence Malet, ophtalmologiste. Et changer le produit en cause si l'on fait une réaction à un cosmétique ou à un produit pour lentilles.

C'est une blépharite

A quoi c'est dû ? A une inflammation des glandes de Moebius situées le long de la paupière.

Les symptômes : C'est surtout le bord des paupières qui est rouge, pas le blanc de l'oeil. "Elle peut s'accompagner également de sécheresse oculaire car ces glandes sécrètent le film lipidique qui empêche l'évaporation des larmes", ajoute le Dr Malet.

Le bon réflexe : Il faut pratiquer une hygiène des paupières, par exemple avec l'application de compresses humides, pour déboucher et faire remarcher ces glandes.

C'est une conjonctivite

A quoi c'est dû ? Cette inflammation, le plus souvent d'origine virale, apparaît par épidémies (il est possible que quelqu'un de notre entourage soit déjà touché). Plus rarement, la conjonctivite peut être due à une bactérie, qui s'infiltre suite à un petit traumatisme ou chez les porteurs de lentilles par exemple.

Les symptômes : "Elle touche en général un œil puis l'autre 2 ou 3 jours plus tard. L'oeil et le bord de la paupière sont rouges, la paupière parfois un peu gonflée et l'oeil collé", décrit l'ophtalmologiste. Si la conjonctivite est liée à une bactérie, c'est souvent douloureux, avec un écoulement purulent.

Le bon réflexe : Utiliser un collyre antiseptique pour nettoyer l'oeil (pendant toute la durée de la conjonctivite, de 4 à 10 jours) mais éviter la cortisone. Et en cas de baisse de la vision ou si c'est douloureux, consulter en urgence un ophtalmo.

Un glaucome aigu ?

A quoi c'est dû ? A un excès de tension soudain à l'intérieur de l'oeil.

Les symptômes : "En plus des yeux rouges, on ressent une douleur aiguë, accompagnée par une baisse de vision, des maux de tête, des nausées... Les autres formes de glaucome, elles, ne causent pas d'yeux rouges ni de douleurs", rappelle l'ophtalmologiste.

Le bon réflexe : Filer en urgence chez l'ophtalmo. Il pourra donner un traitement, soit des gouttes, soit le plus souvent, une incision pratiquée au laser au niveau de l'iris pour rétablir la bonne pression.

Une sécheresse oculaire ?

A quoi c'est dû ? A un dysfonctionnement des glandes de Moebius qui entraîne une évaporation trop importante du film lacrymal. Le phénomène peut aussi être dû au temps important passé devant un écran (on ne cligne pas assez des yeux), à une réaction à la fumée ou à la climatisation poussée trop fort... "Certaines personnes sont plus sensibles que d'autres mais cela n'a rien à voir avec la couleur des yeux", précise le Dr Malet.

Les symptômes : Les rougeurs n'apparaissent pas d'un coup, il y d'abord d'autres symptômes type yeux qui piquent ou qui grattent, impression de grain de sable sous la paupière, yeux qui larmoient...

Le bon réflexe : Changer d’environnement, faire des pauses régulièrement devant les écrans et réapprendre à cligner des yeux. Si besoin, pratiquer une hygiène des paupières. Et si la sécheresse est très gênante, on peut également essayer un nouveau traitement mécanique chez l'ophtalmo pour déboucher ces glandes, appelé Lipiflow.

C'est un petit vaisseau qui a éclaté

A quoi c'est dû ? A un petit capillaire qui claque suite à un effort, un choc, ou en raison de la prise de médicaments (type anticoagulants). On parle d' "hémorragie sous-conjonctivale".

Les symptômes : Une petit tâche rouge localisée sur le blanc de l'oeil.

Le bon réflexe : Il n'y a rien de spécial à faire, la tâche va se résorber toute seule.

C'est lié à un excès de soleil

A quoi c'est dû ? On s'est exposé au soleil sans porter de verres protecteurs. Résultat : un véritable coup de soleil qui touche le blanc de l'oeil (conjonctivite) ou la cornée (kératite). "Ce phénomène est plus fréquent au ski ou en bateau à cause de la réflexion des UV", précise le Dr Malet.

Les symptômes : Le blanc de l'oeil rouge et les yeux qui brûlent, le plus souvent après une journée en extérieur.

Le bon réflexe : "Surtout, porter des lunettes bien protectrices adaptées à l'indice UV en prévention", rappelle la spécialiste. Si le mal est fait, des larmes artificielles permettent de calmer un peu l'oeil, mais il faut toujours les choisir sans conservateurs.

> Un expert santé à votre écoute !

Sources

Merci au Dr Florence Malet, ophtalmologiste.

mots-clés : Yeux rouges
Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.