Pleurésie : symptômes, causes, contagion, traitements

Certifié par nos experts médicaux MedisiteUne pleurésie est une inflammation de la plèvre souvent d’origine bactérienne. Affectant la respiration, elle peut alerter sur d’autres maladies, plus discrètes du système respiratoire.
Pleurésie : symptômes, causes, contagion, traitement

Définition

Une pleurésie est l’inflammation de la plèvre, la membrane qui enveloppe les poumons. Elle est généralement associée à un épanchement liquidien.

La plèvre, c’est quoi ?

Il s'agit d'une fine membrane, résistante, composée de deux couches,  ou feuillets, séparés par un petit espace, la cavité pleurale. Les deux feuillets peuvent ainsi se déplacer facilement l'un sur l'autre.

La plèvre permet notamment de protéger les poumons en atténuant les chocs et en bloquant le passage de certains virus et bactéries. La présence de liquide  (épanchement pleural) au sein de cette cavité, peut être due à une pleurésie.

En cas de présence de gaz, il s'agit d'un pneumothorax.
Une pleurésie avec épanchements liquidiens peut être aiguë ou parfois récidivante et devenir chronique.

Photo : radiographie d'un épanchement pleural droit

Photo : radiographie d'un épanchement pleural droit© Creative Commons

Credit : User InvictaHOG on en.wikipedia Edited by InvictaHOG, all edits released into public domain Commons upload by Magnus Manske 13:26, 28 April 2006 (UTC) — https://www.cdc.gov/ncidod/dvbid/dengue/slideset/spanish/set1/vi/slide08.htm https://www.cdc.gov/ncidod/dvbid/dengue/slideset/spanish/set1/images/pleural-effusion-index.jpg Originally from en.wikipedia; description page is (was) here © CC/Domaine public - Licence : https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Pleural_effusion.jpg

Symptômes

Une pleurésie se traduit par :

  • Une gêne respiratoire.
  • Une douleur thoracique surtout à l’inspiration.
  • Une toux sèche et quinteuse déclenchée surtout par les changements de position.
  • Un essoufflement.
  • Une fièvre en cas d’infection.
  • La douleur peut être très violente et irradier dans l’épaule du même côté.

Causes

Une pleurésie peut-être due à une infection bactérienne ou plus rarement virale (grippe). Parfois, il arrive que la pleurésie soit causée par une embolie pulmonaire ; formation d'un caillot sanguin qui bloque la circulation sanguine au niveau des poumons.

Elle peut également être liée à une insuffisance cardiaque, une tuberculose ou à un cancer des poumons, d’un autre organe, ou de la plèvre elle-même (mésothéliome). Dans certains cas,  l’origine des pleurésies reste inconnue.

« Cette maladie 'bruyante' peut mener au diagnostic d’une maladie passée inaperçue nécessitant une pris en charge spécifique, comme dans le cas d’une pleurésie métastatique (ndlr : quand le cancer se développe à distance de sa localisation d'origine) », précise le Dr Neveux.

Dans le cas, le plus fréquent, ou du liquide apparaît entre les deux feuillets qui constituent la plèvre,  ce dernier  peut être clair, composé de sang ou de pus. Très souvent, la pleurésie purulente est une complication d'une pneumonie d'origine bactérienne ou de la tuberculose.

Facteurs de risques

Certaines personnes sont plus à risques de pleurésie. Les facteurs de risques sont les suivants : 

  • Avoir plus de 65 ans.
  • Etre immunodéprimé.

Personnes à risque

La pleurésie est une inflammation de l'appareil respiratoire pouvant toucher tout le monde.
Néanmoins, les personnes âgées (de 65 ans et plus), plus sensibles aux infections sont davantage concernées, ainsi que celles dont le système immunitaire est déficient  

Durée

  • Si elle est causée par une infection bactérienne, une antibiothérapie (au moins 15 jours) est prescrite et débute en urgence à l’hôpital.
  • Si elle est causée par une infection virale, la pleurésie se soigne spontanément et sans traitement en quelques jours.  

Contagion

La contagion est possible, indirectement, par la contagion de la bactérie ou du virus en cause dans la pleurésie, quand l’un ou l’autre en sont à l’origine.  

Qui, Quand consulter ?

Les symptômes sont généralement douloureux et conduisent à consulter.

« En cas de toux et de douleur importantes,  nausées,  sudations et frissons  une consultation rapide s’impose. Après une évaluation médicale, confirmant une pleurésie infectieuse, une prise en charge urgente en service de pneumologie ou d’infectiologie est nécessaire », souligne le Dr Neveux    

Complications

Traitée rapidement, la pleurésie bactérienne ne laisse généralement pas de séquelles pulmonaires. Si elle trouve son origine dans une autre maladie, l’épanchement pleural peut être chronique, en l’absence de traitement de la maladie d’origine.  

Examens et analyses

Le diagnostic est établi par :

L’examen du médecin

À l’auscultation le médecin perçoit « un silence » du côté de la pleurésie et un bruit mat à la percussion costale effectuée légèrement avec deux doigts, du côté de la pleurésie
Si l’origine de la pleurésie est un cancer, on retrouvera les signes généraux tels qu’une altération de l’état général, un amaigrissement…

Les analyses

  • Analyse sanguine afin de déterminer l’origine de la pleurésie.
  • Radiographie.
  • Échographie et scanner thoracique pour confirmer le diagnostic. 
  • Ponction du liquide pleural pour en déterminer son origine et examiner sa composition.
  • Biopsie de la plèvre éventuellement.

Photo : dans la majorité des cas la pleurésie chez l'adulte est due à des infections à streptocoque

Photo : dans la majorité des cas la pleurésie chez l'adulte est due à des infections à streptocoque© Creative Commons

Crédit : Photo Credit: Content Providers(s): — This media comes from the Centers for Disease Control and Prevention's Public Health Image Library (PHIL), with identification number #2110. Note: Not all PHIL images are public domain; be sure to check copyright status and credit authors and content providers. © CC/Domaine publique - Licence : https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Streptococcus_pyogenes.jpg

Traitements

Pour traiter correctement une pleurésie, il faut s’attacher à soigner sa cause. De façon générale, le pronostic est bon, si la prise en charge est précoce (certaines pleurésies peuvent même régresser spontanément) excepté dans les cas de pleurésie cancéreuse où l’évolution reste plus incertaine.

Le traitement est fonction de la cause, il consiste à :

  • Simplement soulager les douleurs en cas de pleurésie virale.
  • Administrer en urgence des antibiotiques, en cas de pleurésie bactérienne.
  • Prescrire des antituberculeux en cas de pleurésie tuberculeuse.
  • Traiter le cancer par chimiothérapie, en cas de pleurésie cancéreuse.
  • Traiter l’insuffisance cardiaque si elle est responsable de la pleurésie.

Pour limiter les douleurs, on réalise un drainage du liquide pleural pour permettre au patient de retrouver une bonne fonction respiratoire.

Des antalgiques adaptés au niveau de douleur du patient sont généralement prescrits pour le soulager.

Les pleurésies chroniques ou résistantes au traitement peuvent parfois être traitées chirurgicalement  (thoracoscopie). On utilise parfois du talc pour cicatriser la plèvre.

Sites d’informations et associations  

https://www.ameli.fr/bouches-du-rhone/assure/sante/themes/maladies-amiante/maladies-dues-amiante