Cerveau : 5 erreurs a ne pas commettre pour le garder en bonne sante

A partir de 45 ans, le cerveau commence à ralentir. Certaines de ses fonctions cérébrales sont altérées et il perd en performances (mémoires, compréhension…). Ce phénomène est appelé le “déclin cognitif”. Cet effet dû au vieillissement est inévitable. En revanche, il est possible de ralentir ce processus et d’éviter certaines maladies neurodégénératives, qui elles ne sont pas des composantes normales de la vieillesse.

Parmi ces pathologies, on retrouve notamment la maladie d’Alzheimer qui représente environ 60 à 70% des cas de démence selon l’OMS (Organisation mondiale de la santé).

Contrairement à un simple déclin cognitif lié à l’âge, la démence a des conséquences “physiques, psychologiques, sociales et économiques”, précise l’OMS.  Elle est l’une des causes principales de handicap et de dépendance parmi les personnes âgées dans le monde. Alors que l'OMS estime que d’ici 2030, une personne sur six dans le monde aura 60 ans ou plus, soigner la démence représente un véritable enjeu de santé. 

Cerveau : votre mode de vie impacte vos capacités cognitives

Le principal facteur de la maladie est bien évidemment l’âge. En effet, l’apparition des symptômes est définie à 65 ans et la démence précoce ne représente que 9% des cas. Cependant, même si la dégénérescence du cerveau est favorisée par l'âge, de nombreux autres facteurs entrent en jeu. Parmi eux, diverses pathologies peuvent augmenter le risque comme l’hypertension artérielle, le diabète ou l’hypercholestérolémie.

De nombreuses études ont également démontré que des habitudes saines sont associées à un risque plus faible de démence. Parmi elles, l’alimentation joue un rôle clé. Les experts recommandent d’éviter les aliments gras, sucrés et transformés. Au contraire, il faut privilégier un régime riche en fruits, légumes et en antioxydants.

Au-delà de manger équilibrée, d'autres bonnes pratiques peuvent renforcer votre cerveau et ainsi éviter les risques de maladie neurologique en vieillissant.

Cody Isabel, un neuroscientifique américain de 26 ans habitant à Kansas City dans le Missouri (États-Unis) a partagé ses conseils pour renforcer la santé cérébrale. C’est sur son compte Tiktok aux 133 000 abonnés nommé “mindbrainbodylab” que l’expert a livré ses astuces. L’Américain fait régulièrement part de ses connaissances en neurologie sur son compte. 

La vidéo intitulée “les choses que je ne ferais jamais en tant que neuroscientifique” a été vue plus de 1,4 million de fois. Cody Isabel a annoncé en description : “Donnez la priorité à ces éléments au lieu de les ignorer pendant 30 jours et vous changerez votre santé mentale, votre santé physique et votre vie, je vous le promets."

Medisite vous présente les cinq erreurs à ne pas commettre selon Cody Isabel, pour garder un cerveau en pleine forme. 

Ne pas dormir suffisamment

1/5
Cerveau : 5 erreurs à ne pas commettre pour le garder en bonne santé

Selon le neuroscientifique, une des pires erreurs à commettre est de ne pas prendre soin de son sommeil et de trop peu dormir.

“Je m’en fiche si dire cela me fait passer pour un grand-père, mais il faut savoir que moins de sommeil est égal à une moins longue vie”, clame-t-il sur son compte Tiktok.

L’expert explique ensuite que le sommeil permet de diminuer l'inflammation du cerveau causé par la vie quotidienne ou un traumatisme.

Ne pas méditer

2/5
Cerveau : 5 erreurs à ne pas commettre pour le garder en bonne santé

“C’est un des meilleurs moyens de calmer votre esprit, l’anxiété et la dépression, ainsi que de réduire l’inflammation dans votre corps”, confie le scientifique américain. Il recommande de faire de la méditationau moins dix minutes par jour. 

Avoir une trop grande consommation d'alcool

3/5
Cerveau : 5 erreurs à ne pas commettre pour le garder en bonne santé

Abuser de l'alcool est la dernière chose à faire si vous souhaitez avoir un cerveau en pleine forme, affirme Cody Isabel. "L'alcool enflamme directement votre cerveau et vous déprime”, confie-t-il. 

Ne pas pratiquer d'activité physique

4/5
Cerveau : 5 erreurs à ne pas commettre pour le garder en bonne santé

“Je ne serais jamais assez occupé pour manquer ma séance de sport”, affirme l’expert. Selon lui, c’est vraiment essentiel. Faire du sport permet de libérer de la DBNF (une protéine qui agit sur certains neurones) qui diminue l’inflammation du cerveau et augmente la neuroplasticité (capacité à apprendre).

Etre indécis

5/5
Cerveau : 5 erreurs à ne pas commettre pour le garder en bonne santé

Le neuroscientifique conclut sur l’importance d’être en mesure de prendre des décisions. "Nos cerveaux sont faits pour décider des choses et agir. Nous apprenons par l'échec", explique-t-il.

En effet, prendre des décisions peut vous aider à mieux vous concentrer sur le long terme et, chaque fois, vous apprenez à votre cerveau à mieux se concentrer. Cela se traduit également par une diminution du brouillard cérébral, du stress et de l'anxiété.

Le mantra de l’expert est le suivant : agit, apprend, corrige.

Sources

https://www.tiktok.com/@mindbrainbodylab/video/7133269731351481646?is_copy_url=1&is_from_webapp=v1

https://www.who.int/fr/news-room/fact-sheets/detail/dementia

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.