Stéatose hépatique : pourquoi manger des légumes verts à feuilles réduit les risques

Publié le 18 Décembre 2018 par Bénédicte Demmer, journaliste santé
Une nouvelle étude menée par des chercheurs suédois montre que les légumes verts à feuilles contiennent un composant qui permet de réduire l'accumulation de graisse autour du foie et donc le risque de stéatose hépatique. 
Publicité

Une bonne raison de plus de se mettre aux légumes verts ! Une nouvelle étude publiée dans la revue scientifique PNAS, menée par les chercheurs du Karolinska Institutet (Suède) révèle que la consommation de légumes verts à feuilles (choux, salades, brocoli...) permettrait de réduire significativement le risque de développer une stéatose hépatique. Pour rappel, cette maladie du foie est de plus en plus fréquente de nos jours, elle touche 1 français sur 5. Il s'agit d'une forme de cirrhose qui n'est pas dûe à l'excès d'alcool, mais à une surcharge de graisses autour du foie altèrant son fonctionnement. Or les nitrates inorganiques contenus en grande quantité dans les légumes verts à feuilles aiderait justement à réduire le taux de graisses autour du foie.

Publicité

200 grammes par jour suffisent

Une découverte effectuée alors que les chercheurs testaient à l'origine plusieurs régimes alimentaires sur des souris de laboratoire afin de savoir comment réduire au mieux le risque d'infarctus et de diabète de type 2. "Plusieurs études avaient déjà démontré à quel point la consommation de légumes verts permettait de réduire le risque cardiovasculaire", explique le Pr Mattias Carlström, du département de physiologie et pharmacologie du Karolinska Institutet. Mais au cours de l'étude, les chercheurs ont non seulement noté une capacité des nitrites inorganiques à réduire la pression artérielle et améliorer la gestion de l'insuline par l'organisme, mais aussi la réduction de l'accumulation de gras autour du foie. "Il n'en faut pas beaucoup pour constater l'effet bénéfique sur le corps, ajoute le chercheur, seulement 200 grammes jour est suffisant."

Publicité

"Nos résultats constituent une piste importante car jusqu'ici nous ne savions pas exactement qu'elle était le composant qui permettait aux légumes verts d'avoir autant de bénéfices", ajoute le spécialiste. Jusqu'ici aucun traitement n'a jamais été mis au point contre la stéatose hépatique, cette information devrait pouvoir lancer de nouvelles pistes et ouvrir la voie à plusieurs tests.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X