La cirrhose NASH peut être associée à un problème de métabolisme

La cirrhose NASH doit son nom à son appellation anglaise, Non-alcoholic steatohepatitis. Cette forme de cirrhose se doit à une consommation excessive. Ce n’est cependant pas l’alcool qui est ici mis en cause, mais le sucre. Derrière la cirrhose NASH se cache souvent une résistance à l’insuline. Ce trouble du métabolisme est à l’origine d’une autre maladie, le diabète de type 2. La cirrhose NASH peut aussi être causée par l’obésité, un taux de HDL (bon cholestérol) très faible ou un taux de sucre dans le sang très élevé (hyperglycémie). Comme la cirrhose alcoolique, elle peut évoluer en cancer du foie.

Traitement de la cirrhose NASH

La prise en charge de la cirrhose NASH est symptomatique. Si le patient présente une ascite (accumulation de liquide dans l’abdomen), le médecin prescrit des diurétiques et recommande un régime pauvre en sel. Des ponctions sont parfois nécessaires pour retirer le liquide présent dans le péritoine. La consommation de boissons alcoolisées et d’aliments sucrés doit être immédiatement interrompue. Lorsque l’insuffisance hépatique devient très grave et que le foie n’est plus capable de remplir ses fonctions, une transplantation hépatique est indiquée.

> Téléchargez gratuitement le guide mutuelle senior 2022 ! En savoir plus >

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.