Pour bien déceler une douleur sciatique, un professionnel cherchera à la provoquer par la palpation du nerf le long de sa trajectoire. La sensation de douleur peut s'étendre d'un léger tiraillement, d'une sensation de brûlure à une douleur fulgurante rayonnant du bas du dos, de la fesse ou de la jambe. Ce qui dans certains cas rend la marche difficile ou encore cause des difficultés pour s’asseoir, se tenir debout ou se coucher confortablement.

Les cas les plus graves ont une inflammation sur toute la longueur du nerf. La sciatique paralysante se manifeste, elle, par une douleur violente du nerf sciatique qui peut aller jusqu’à l’impossibilité d’effectuer des mouvements de la jambe. L’opération chirurgicale s’impose alors.

Sciatique : des douleurs différentes à déterminer

Pour bien identifier votre cas, voici des descriptions des différents types de douleur.

  • Une des causes la plus commune de la douleur sciatique est la subluxation vertébrale complexe. Elle peut être accompagnée d'enflure ou une hernie discale. Les racines du nerf sciatique sont pressées ou irritées avec, pour résultat, une douleur intense irradiant dans l'une ou l'autre ou les deux jambes.
  • Avec la sciatique de la racine L4 (habituellement au niveau L3-L4), la personne peut avoir une réduction du réflexe rotulien. Cela inclus des douleurs et/ou des engourdissements latéraux à la jambe et au pied. L’affection peut inclure l'incapacité de lever le pied vers le haut, en marchant sur le talon.
  • Concernant la sciatique de la racine L5 (habituellement au niveau L4-L5), la personne peut avoir une faiblesse dans l'extension du gros orteil et potentiellement dans la cheville. Les symptômes peuvent inclure des douleurs et/ou engourdissement jusqu'au-dessus du pied, en particulier dans le creux entre le gros orteil et le deuxième orteil.
  • Pour la sciatique de la racine S1 (niveau L5-S1), la personne peut avoir une réduction dans le réflexe achilléen, lorsque l’on tape le tendon d’Achille. A cela s’ajoute une douleur et/ou un engourdissement latéral du pied faible, avec une difficulté à soulever le talon du sol ou marcher sur la pointe des pieds.
  • Dans le cas de la pression sur la racine du nerf sacré par le dysfonctionnement de l'articulation sacro-iliaque, le patient ressent une douleur semblable à celle de la sciatique ou l'engourdissement est souvent décrit comme une douleur profonde, à l'intérieur de la jambe et non linéaire.
  • La pression sur le nerf sciatique par le muscle piriformis provoque une douleur similaire à celle de la sciatique et/ou à l'engourdissement dans la jambe, habituellement plus intense au-dessus du genou. Le syndrome de Piriformis peut imiter les signes et les symptômes de la douleur de la sciatique causée par une hernie discale.

Dans tous les cas, ne pas laisser une douleur traîner dans le temps et faire appel à un professionnel de santé pour ne pas laisser la situation s’aggraver.

> Les biens rares des plus grands promoteurs sont sur Immo.planet !

Sources

Association canadienne des thérapeutes en médecine douce

https://www.actmd.org/

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.