Polype à l'intestin : comment se passe l'opération ?

Les polypes sont des tumeurs bénignes qui peuvent se former sur plusieurs parties du corps : narines, utérus, appareil digestif… Les polypes à l’intestin, comme les autres polypes, ne doivent être retirés que s’ils perturbent le fonctionnement de l’organisme ou s’ils sont susceptibles d’évoluer en cancer. L’ablation a lieu au cours d’une coloscopie.

Publicité
Publicité

5391094-inline-500x400.jpg© Istock

La coloscopie, une opération qui permet de retirer les polypes avec précision

La coloscopie consiste à introduire par l’anus un tube muni d’une mini-caméra (endoscope), afin d’explorer les organes de l’appareil digestif. Cet examen médical est effectué par un gastro-entérologue en milieu hospitalier, dans le bloc opératoire, sous anesthésie générale. Le patient doit se présenter à jeun le jour de l’opération. Lorsque l’anesthésie a produit son effet, le chirurgien introduit l’endoscope par l’anus du patient et remonte jusqu’à l’intestin. Les images capturées sont reproduites sur un écran d’ordinateur. Elles permettent de visualiser les polypes de l’intestin, leur taille et leur emplacement. Le médecin place une anse métallique autour du polype, puis la resserre afin de sectionner la lésion. L’anse métallique est traversée par un courant électrique qui facilite le retrait du polype et évite les saignements.

Publicité

Suites opératoires de l’ablation des polypes de l’intestin

Publicité

L’hospitalisation ne dure que quelques heures et le patient n’a pas besoin de passer la nuit à l’hôpital si l’opération se déroule normalement. Il peut ressentir des douleurs abdominales au réveil, mais cela ne l’empêche pas de rejoindre son domicile (accompagné d’un proche) et de mener une vie normale. Le risque d’hémorragie et de perforation digestive existe, mais il est plutôt rare.

La rédaction a sélectionné pour vous sur Amazon :
Publicité

Contenus sponsorisés

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X