Cancer, maladie de Crohn : éviter les maladies du côlon

Publié le 28 Décembre 2018 par La Rédaction Médisite
Les maladies du côlon présentent différents niveaux de gravité. Certaines d’entre elles, bien que bénignes, peuvent s’avérer très perturbantes au quotidien comme le syndrome du côlon irritable ou l’inflammation du côlon. D’autres maladies du côlon comme la maladie de Crohn sont plus graves car elles augmentent les risques de cancer colorectal. Adopter une alimentation équilibrée aide à prévenir certaines maladies du côlon.
Publicité

© Istock

Santé du côlon : quel lien entre inflammation du côlon et cancer ?

Les patients présentant une maladie inflammatoire du côlon sont particulièrement exposés au risque de développer un cancer colorectal. Parmi ces pathologies, on retrouve par exemple la maladie de Crohn et la colite ulcéreuse appelée également rectocolite hémorragique. Elles présentent des symptômes en commun, à savoir : - maux de ventre, - diarrhées, - saignements par l’anus. La maladie de Crohn et la rectocolite hémorragique sont deux maladies du côlon qui se manifestent par crises suivies de périodes de rémission. Les risques de cancer sont liés à l’étendue de l’une ou l’autre de ces pathologies. Ils sont aussi plus importants lorsque la maladie est installée depuis plus de dix ans.

Publicité

Savoir éviter maux de ventre, gaz et ballonnements

Pour préserver la bonne santé de son côlon, il est indispensable d’adopter une alimentation équilibrée. Cela permet d’éviter les maux de ventre bien souvent causés par les gaz intestinaux dus à un transit intestinal perturbé. L’alimentation a un impact considérable sur le côlon. Des aliments trop gras, un manque de fibres ou d’hydratation due à une trop faible consommation d’eau sont autant de facteurs qui entraînent une modification des matières fécales. Constipation et diarrhées se succèdent alors. Les ballonnements sont courants en cas de trouble du transit bénin. Mais ils peuvent aussi faire suspecter une maladie du côlon plus grave, notamment en cas de sang dans les selles.

Publicité

Un complément alimentaire contre les ballonnements

En cas de ballonnements dus à un régime alimentaire inadapté, il est possible de trouver la solution dans un complément alimentaire. Certains produits naturels sont très efficaces contre ce type de désordres digestifs, par exemple : - le charbon actif ou charbon activé, efficace contre les flatulences (gaz), - les probiotiques : ils modifient le microbiote intestinal (flore intestinale), - la rhubarbe : elle favorise l’évacuation des matières fécales, - l’aneth et le cumin : ils stimulent les mouvements de l’intestin. Toutefois, si les symptômes persistent ou en cas de doute, il est vivement recommandé de consulter son médecin. Une recherche de maladie chronique de l’intestin peut s’avérer nécessaire.

Les aliments qui favorisent les maux de ventre

Douleurs abdominales, gaz, ballonnements sont autant de manifestations perturbantes qui peuvent être évitées. Il suffit de réduire sa consommation de légumes qui favorisent les flatulences, comme les crucifères, les légumineuses, les aliments gras, le maïs, les céréales raffinées ou encore l’oignon. D’autre part, les menus proposés par les professionnels de la restauration rapide ont tendance à favoriser la formation de gaz intestinaux. Il est parfois nécessaire de consulter un médecin généraliste ou un diététicien pour réussir à se rééduquer sur le plan alimentaire lorsqu'on a pris de mauvaises habitudes.Enfin, n'hésitez pas à consulter si vous pensez souffrir d'une intolérance alimentaire (gluten, lactose, levure, etc.). Maux de ventre, ballonnements, constipation et/ou diarrhées sont parfois liés à une réaction de l'organisme dirigée contre une substance issue de la digestion.

Publicité

La rédaction vous recommande sur Amazon :
Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X