Fatigue après la dialyse : un effet secondaire fréquent

Vous ressentez une fatigue après la dialyse ? C’est normal, il s’agit d’un des principaux effets secondaires de la dialyse. Découvrez l’utilité et les possibles effets indésirables de cette solution proposée aux personnes atteintes d’insuffisance rénale chronique.

Publicité

© Istock©iStock

Pourquoi la dialyse provoque-t-elle une fatigue ?

L’insuffisance rénale est une maladie rénale qui se caractérise par l’incapacité des reins à remplir leur rôle. Les déchets de l’organisme ne sont pas bien filtrés et s’accumulent dans le sang. Le but de la dialyse consiste à utiliser une machine pour remplacer le rein défaillant. Il existe deux techniques : l’hémodialyse (réalisée dans un centre spécialisé) et la dialyse péritonéale (qui peut être faite à domicile). La dialyse entraîne souvent une baisse de la tension artérielle (hypotension) et du nombre de globules rouges (anémie). Ce sont surtout ces deux troubles qui sont à l’origine de la fatigue ressentie après chaque séance.

Publicité
Publicité

Les autres effets secondaires de la dialyse

Les autres effets indésirables associés à la dialyse incluent les troubles digestifs (nausées, vomissements), les vertiges, les affections cardiovasculaires, les crampes et les démangeaisons. Il existe également un risque d’infection lié à la pose du cathéter pendant la séance.

Dialyse et grossesse, quels sont les effets secondaires ?

La grossesse pendant la dialyse est possible, mais comporte plusieurs risques. Quantité élevée de liquide amniotique (hydramnios), bébé prématuré, césarienne, retard de croissance : les femmes enceintes sous dialyse sont plus exposées à ces troubles que les autres.

La rédaction vous recommande sur Amazon :

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X