Traitements naturels de l'eczéma : 10 remèdes pour le soigner

Certifié par nos experts médicaux MedisiteL’eczéma touche près de 5% des Français. Venir à bout de ces plaques rouges devient souvent une véritable obsession dans les formes sévères qui frappent 100 000 personnes dans l’hexagone*. Si les médicaments sont efficaces, ils ne sont pas sans effets indésirables. La médecine naturelle s’impose alors. Elle permet d’alterner entre des produits doux et des médicaments plus invasifs. Voici une sélection de 10 remèdes pour soulager l'eczéma.

Remèdes naturels: une alternative aux médicaments 

Les dermocorticoïdes sont prescrits en première intention même dans les formes légères d’eczéma. Mais ces crèmes ne sont pas sans risque : "ces crèmes restent un traitement de première intention contre l'eczéma. Si elles sont parfois indispensables, elles doivent être prescrites par un dermatologue et faire l'objet d'une surveillance médicale. En effet, sur le très long terme, elles sont susceptibles d’entraîner une atrophie cutanée, des vergetures, une modification de la pigmentation de la peau, une hyperpilosité, une acné ainsi qu’une aggravation d’autres maladies cutanées telles que l’herpès ou les mycoses ", souligne le docteur Marie Estelle Roux, dermatologue."Il ne faut pas tomber dans la phobie des dermocorticoïdes, parfois indispensables. Ils peuvent être pris pendant quelques jours voire une semaine sans danger. Toutefois, des traitements naturels pour espacer les poussées sont un choix judicieux ", ajoute-t-elle.  

Les séances de photothérapie sont aussi à effectuer avec modération : « Elles sont même fortement déconseillées aux peaux claires, en raison du risque de cancer de la peau », selon la praticienne. Enfin les immunosuppresseurs administrés dans les formes sévères d’eczéma peuvent exposer à des infections.

 « Les personnes atteintes sont souvent demandeuses de méthodes moins agressives et naturelles, même dans les formes graves d’eczéma », souligne la dermatologue.

Toutefois, les traitements naturelles ne doivent pas exclure une consultation chez le dermatologue : "l'avis d'un médecin est indispensable avant d'appliquer n'importe quel produit sur les lésions, qu'il soit naturelle ou médicamenteux". 

Comment agissent ces médecines douces ? 

Heureusement « mère nature » a plus d’un tour dans son sac pour soulager et prévenir l’eczéma. En effet, « comme beaucoup de maladie de la peau, l’eczéma exprime une difficulté des organes d’épuration tels que le foie ou les intestins à faire leur travail. La peau se retrouve alors à éliminer les déchets à leur place », explique Nathalie Kapps naturopathe. « Une première voie de traitement passe donc par un rééquilibrage de la flore intestinale », ajoute-t-elle. Probiotiques, prébiotiques ou encore plantes digestives constituent un moyen de prévention des crises.

En outre, des travaux attestent que le mal-être psychique ou le stress sont responsables de maladies de peau telles que l’eczéma (7). « Ainsi un travail sur ces désordres est le second moyen de diminuer la fréquence des poussées », selon la naturopathe.

Enfin n’oublions pas qu’un grand nombre de produits naturels recouvrent des propriétés anti-inflammatoires, cicatrisantes et apaisantes : huiles végétales et essentielles, macérâts de bourgeons, hydrolats, matières rocheuses ou encore eaux florales ou thermales.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

mots-clés : Huile essentielle
Source(s):

Entretien avec le docteur Marie Estelle Roux, dermatologue;

Entretien avec Emilie Kapps, naturopathe;

* chiffres introduction : dossier de presse 4ième journée mondiale contre l'eczéma, 2018 (PDF sur https://www.associationeczema.fr/);

(1) Practical approaches to probiotics use, Taibi A and al, 2014 (abstract en ligne);

(2) Applying live bacteria to skin improves eczema, The Conversation;

(3) Effets de Lactobacillus rhamnosus HN001 au début de la vie sur la prévalence cumulative des maladies allergiques à 11 ans, Kristen Wickans and al., 2018;

(4)L’effet antiallergique de lactobacilles de kéfir, wei sheng hong and al., 2010;

(5) La sève du bouleau, un boisson sacrée, France Guillain, Editions du Rocher, 2017;

(6)Les composés bioactifs et minéraux dans la sève de bouleau récoltés dans différents types d’habitats, Grzegorz Zaguta, 2017;

(7)The role of psychological stress in skin disease, Kimyai-Asasi A and al, 2001;

(8)Recognizong the mind-skin connection, Harvard health publishing, 2006;

(9)Koch C, Dölle S, et al. Docosahexaenoic acid (DHA) supplementation in atopic eczema: a randomized, double-blind, controlled trialBr J Dermatol. 2008 Apr;158(4):786-92 ;

(10)Se libérer du psoriasis, Dr. Paul Dupont, Eyrolles, 2018;

(11)MAVS deficiency induces gyt dysbiotic microbiota conferring proaalergix phenotype, Emilie Plantamura and al, 2018;

(12)Gregor Reid, Kristin Verbeke, Patrice D. Cani et Kelly S. Swanson, « Expert consensus document: The International Scientific Association for Probiotics and Prebiotics (ISAPP) consensus statement on the definition and scope of prebiotics », Nature Reviews;

(13)Role of Honey in topical and systemic bacterial infections, Hussain MB, 2018.

Voir plus