Eczéma : causes, traitements, est-il contagieux ?

Certifié par nos experts médicaux MedisiteL’eczéma est une maladie dermatologique caractérisée par une inflammation de la peau à l’origine de démangeaisons importantes. Le caractère allergique de l’eczéma est fréquent et le traitement vise surtout à soulager l’inconfort lié aux lésions cutanées et aux démangeaisons.
Eczéma : causes, traitements, est-il contagieux ?Istock

Définition : qu'est-ce que l'eczéma ?

L'eczéma est une maladie dermatologique prurigineuse caractérisée par une inflammation de la peau. Il se manifeste par des rougeurs, des fines vésicules, des squames et des démangeaisons. Il n’est pas contagieux.

L’eczéma peut commencer très tôt dans la vie, notamment chez les nourrissons. Il peut évoluer par poussées entrecoupées de périodes de rémission.

L’eczéma est souvent associé à l’asthme ou à des phénomènes allergiques. L’eczéma toucherait à la fois le système immunitaire et les cellules de la peau qui agissent comme barrière contre les allergènes. Il serait lié à des anomalies génétiques et des facteurs environnementaux, ainsi qu’au stress.

Qu'est-ce que l'eczéma atopique ?

La dermatite atopique est la forme la plus fréquente d’eczéma chronique. Les personnes atopiques présentent souvent diverses réactions allergiques, comme le rhume des foins, l'urticaire, l'asthme ou les allergies alimentaires. Un facteur héréditaire est présent dans l’eczéma atopique.

Qu'est-ce que l'eczéma de contact ?

La dermatite allergique de contact se caractérise par des lésions d’eczéma apparaissant après un contact de la peau avec certaines substances appelées allergènes. Il peut s’agir de produits cosmétiques, de produits lavants ou détergents, de caoutchouc ou de pansements…  

Qu'est-ce que l'eczéma anal ?

L'eczéma touche fréquemment les zones de frottement et peut se localiser en région anale. Il peut être dû à une allergie de contact : sous-vêtements synthétiques, crème, lubrifiant ou lingettes. Le traitement consiste en l’éviction de l’allergène de contact. Une application de crème aux corticoïdes sur une courte durée peut être préconisée.

L'eczéma dans les oreilles 

L’eczéma du conduit auditif externe est très fréquent. Il est notamment dû à l’utilisation excessive de coton-tige ou d’écouteurs placés dans les oreilles. L’irritation provoque un besoin de grattage qui s’intensifie et peuvent provoquer des surinfections. L’utilisation de sprays adaptés pour le lavage des oreilles est recommandée plutôt que l’utilisation des coton-tiges. Le port du casque est préférable à celui des écouteurs.

L'eczéma des mains 

L’eczéma des mains est extrêmement fréquent. Il peut se situer entre les doigts ou sur toute autre partie des mains. Il est essentiellement lié à la manipulation de produits allergisants comme les détergents ou les produits ménagers. Il peut constituer un problème social ou professionnel chez certaines personnes, en raison de sa visibilité. Le port de gants est recommandé lors de la manipulation de produits chimiques.

L'eczéma des paupières

L'eczéma des paupières est fréquent. Il s’agit surtout d’un eczéma de contact lié à la teinture des cheveux, aux parfums, au maquillage, aux lentilles de contact, à un collyre ou le pollen. Les paupières sont enflées et prurigineuses. L’éviction de l’allergène de contact suffit à soulager l’eczéma des paupières. Il est recommandé d’éviter l’application de corticoïdes sur les paupières.

L'eczéma nummulaire

L'eczéma nummulaire est très reconnaissable par ses lésions en forme de taches rondes d'un diamètre pouvant atteindre jusqu’à 10 cm, en forme de pièces de monnaie. Les lésions sont généralement localisées au niveau des membres, des fesses et du tronc. Il est fréquent chez les personnes âgées qui ont la peau très sèche. Il peut être aigu ou chronique. Le traitement passe par une hydratation suffisante de la peau.

L'eczéma du bébé   

L’eczéma peut être fréquent chez le nourrisson. Il peut être dû à un facteur génétique ou à des facteurs alimentaires au moment de la diversification. Un eczéma de contact lié à des savons par exemple, peut aussi survenir chez le bébé. 

Chiffres : cette maladie dermatologique est-elle fréquente ?            

L’eczéma est à l’origine de 30 % des consultations en dermatologie. Dans les pays industrialisés, l’eczéma atteindrait 15 % à 30% des enfants et 2 % à 10 % des adultes. Selon de récentes estimations, les cas d’eczéma auraient au moins doublé depuis les 30 dernières années. Il existe une prédisposition génétique familiale à l'atopie puisque 50 à 70% des personnes atteintes ont un parent qui l'est aussi.

Quels sont les symptômes de l'eczéma ?   

Les principaux symptômes de l’eczéma sont :

  • des plaques rouges avec des croûtes de peau sèche et des squames ;
  • des démangeaisons sévères ;
  • l'apparition de petites vésicules ;
  • une peau plus épaisse, plus sèche, qui change de pigmentation, en cas de chronicité ;
  • une raréfaction de la pilosité. 

Quelles sont les causes de cette pathologie cutanée ?

 Concernant l’eczéma de contact, les principaux allergènes sont :

  • le nickel (bijoux fantaisies, boutons de jeans, bracelets de montre, pièces de monnaie) ;
  • le cobalt ;
  • le chrome ;
  • le caoutchouc ;
  • le sparadrap ;
  • les teintures capillaires ;
  • les produits cosmétiques (déodorants, vernis à ongles, dentifrices, shampoings, etc.) ;
  • les produits de nettoyage (détergents, lessives, etc.) ;
  • les teintures de vêtements ;
  • certains médicaments locaux.

Les causes des poussées d’eczéma atopique sont essentiellement des facteurs environnementaux comme :

  • la chaleur ;
  • la transpiration et la sueur ;
  • un air trop sec ;
  • une température de la chambre trop élevée ;
  • les tissus synthétiques et la laine ;
  • les irritants comme le savon, les détergents, les bains moussants
  • une poussée dentaire ;
  • les bains en piscine en raison de la présence de chlore ;
  • le stress et l'anxiété ;
  • les allergènes (acariens, pollens, animaux, aliments...).

Quels sont les facteurs de risques ?                      

Les facteurs de risque de l’eczéma, en dehors des formes familiales, sont multiples. Il s’agit :

  • des irritations provoquées par un contact avec la peau de certaines matières comme la laine, les fibres synthétiques, les savons, les détergents, les parfums, les cosmétiques, le sable, la fumée de cigarette, les bijoux en nickel, etc... ;
  • des allergènes provenant des aliments, des plantes, des animaux ou de l'air ;
  • de l’exposition à une chaleur humide ;
  • de l'anxiété, des conflits relationnels et du stress ;
  • des infections de la peau, notamment les mycoses, comme le pied d’athlète.

Quelles sont les personnes à risque ?

Les personnes à risque de développer un eczéma sont :

  • les personnes à tendance allergique ou issus de familles à tendance allergique, surtout pour l’eczéma atopique ;
  • les personnes vivant dans un climat sec ou encore dans les zones urbaines 
  • les personnes stressées.

Durée de ce problème de peau

L’eczéma de contact persiste tant que le contact avec l’allergène est présent. Sous traitement bien conduit, les lésions disparaissent quelques jours. Lorsqu’il est chronique, l’eczéma a tendance à évoluer par crises apparaissant lors d’épisodes de fatigue ou de stress.

L'eczéma est-il contagieux ?

L’eczéma n’est pas une maladie contagieuse.

Qui, quand consulter ?               

En cas de lésions évocatrices d’eczéma, il est recommandé de consulter son médecin traitant qui confirmera le diagnostic après un examen de la peau. Un interrogatoire minutieux permettra de savoir s’il existe un contact ou une origine allergique à cet eczéma. Il pourra alors adresser le patient à un allergologue ou à un dermatologue si l’eczéma est très étendu et invalidant.

Qui, quand consulter ?               © Istock

Examens et analyses : diagnostic et test de l'eczéma

Le diagnostic de l’eczéma est clinique, c’est-à-dire qu’il est établi sur la simple observation des lésions par le médecin et sur l’interrogatoire précis. Aucun examen complémentaire n’est nécessaire.

En cas d’eczéma de contact ou allergique, un allergologue va effectuer des tests épicutanés qui consistent à mettre le patient en contact avec des allergènes potentiels sur de petites surfaces de la peau. Si une réaction se frome au bout de 72 heures, l’allergène sera lors identifié et le patient pourra apprendre à l’éviter.

Quelles sont les complications ?

L’eczéma provoque rarement de graves complications. En particulier, les lésions ne se transforment jamais en lésions cancéreuses. Les complications que l’on peut observer au cours d’un eczéma sont :

  • des lésions de grattage : à force de se gratter, des lésions cutanées saignantes peuvent apparaitre et se surinfecter ;
  • une impétiginisation : il s’agit d’une surinfection bactérienne, souvent due à Staphylococcus Aureus, caractérisée par l'apparition de croûtes et de lésions purulentes;
  • une cellulite infectieuse : il s’agit de l'apparition subite d’un œdème rouge et chaud sur la peau qui signe une infection des parties molles sous cutanées. Il s’agit alors d’une urgence médicale ;
  • des troubles du sommeil : ils ne sont pas rares, en raison des démangeaisons qui peuvent être sévères.

Quels sont les traitements de l'eczéma ?

Il n’existe pas de traitement curatif de l’eczéma. Les traitements visent essentiellement à réduire l'inflammation et à atténuer l'inconfort que l’eczéma provoque. L’éviction des allergènes lorsqu’ils sont connus permet d’éviter les poussées.

  • Les crèmes corticostéroïdes : ces crèmes sont appliquées sur les zones atteintes et diminuent les démangeaisons et l'inflammation. En période de crise, les crèmes fortement dosées peuvent être utilisées pendant jours maximum, en raison du risque d’effet rebond à l’arrêt du traitement et des effets secondaires des corticoïdes. Les crèmes moins dosées peuvent être utilisées en traitement d’entretien une à deux fois par semaines chez les personnes sévèrement atteintes.
  • Les antihistaminiques: ils sont utilisés pour réduire les démangeaisons, surtout lorsqu’elles provoquent des troubles du sommeil.
  • La photothérapie : c’est l’exposition à des ultraviolets combinée à la prise d'un médicament qui photosensibilise la peau. Cette technique reste néanmoins peu employée dans le traitement de l’eczéma. Elle reste un traitement efficace pour le psoriasis.
  • Les biothérapies :  les médicaments immunomodulateurs topiques sans stéroïdes sont récents. Ils ont pour effet de diminuer l'activité du système immunitaire et sont une alternative aux corticoïdes, en ayant moins d’effets secondaires. Ils ne doivent pas être utilisés chez les enfants de moins de 2 ans.
  • Le lavage de la peau : le lavage de la peau ne doit pas être plus fréquent en cas d’eczéma. L’utilisation de savons doux hypoallergéniques est recommandée. Le séchage de la peau, sans frottement doit être bien réalisé.
  • Des crèmes émollientes peuvent être utilisées en dehors des périodes de crises.

Quelle est l'efficacité des cures thermales ?

Mon conseil de médecin généraliste :

"les cures thermales sont très efficaces sur l’eczéma atopique, notamment chez l’enfant. Les stations d’Avène les bains ou de la Roche Posay proposent des soins qui permettent un soulagement durable."               

Comment éviter les poussées d’eczéma ?

Les principales mesures pour atténuer les crises d’eczéma sont :

  • éviter les allergènes alimentaires. Les principaux aliments allergisants sont (sachant que cette liste n’est pas exhaustive) : les arachides, les noix , les pistaches, les amandes, le blé, le lait, le blanc d'œuf, les poissons, les crustacés ,les mollusques, le chocolat, le soja… ;
  • limiter le stress en utilisant des techniques de relaxation ;
  • limiter l'exposition aux allergènes comme les acariens et la poussière en évitant les moquettes et les tentures, en mettant des housses en Gore-Tex sur les matelas, en pulvérisant éventuellement des produits anti-acariens et en utilisant un aspirateur à haute performance au moins 3 fois par semaine.

Conseils pour prendre soin de sa peau

Lorsque l’on a tendance à l’eczéma, il est nécessaire de respecter certaines règles pour prendre soin de sa peau :

  • éviter les irritants pour la peau (laine, produits chimiques, détergents) ;
  • bien hydrater sa peau ;
  • ne pas maintenir un air trop sec chez soi, utiliser au besoin un humidificateur ;
  • éviter de se gratter et au besoin porter des gants la nuit ;
  • porter les ongles courts ;
  • éviter les températures extrêmes et la chaleur humide ;
  • ne pas s'habiller trop chaudement pour éviter la transpiration ;
  • préférer les vêtements en coton plutôt que les fibres synthétiques ou la laine ;
  • éviter l’eau très chaude et les bains trop fréquents ;
  • utiliser un savon doux pour se laver ;
  • changer souvent la couche d'un enfant atteint d'eczéma pour empêcher que sa peau reste humide trop longtemps ;
  • laver les vêtements et les draps avec un savon doux, particulièrement ceux des jeunes enfants.

Sites d'informations et associations

Des sites d'informations et des associations concernant l’eczéma sont consultables sur internet. Il s’agit: