Tiques : 6 gestes indispensables pour eviter les morsures

Les tiques sont la hantise des promeneurs français. Ces parasites - particulièrement actifs au printemps et à l’automne - peuvent en effet transmettre une douzaine de pathologies à l’homme dont la redoutée maladie de Lyme. Zoom dans notre diaporama sur les gestes à faire pour éviter les morsures de ces bestioles inquiétantes pendant vos balades dans la nature ou votre jardin. 

Tiques : les maladies qu’elles peuvent transmettre 

La morsure d’une tique ne provoque pas de douleurs. En revanche, si le parasite est porteur de bactéries, il peut transmettre plusieurs pathologies aux hommes. Il est désormais fortement lié à la maladie de Lyme dans l’esprit des Français. Toutefois, elle n’est pas la seule complication à craindre. 

La tique peut aussi être vectrice d’agents pathogènes responsables d’encéphalites, l'encéphalomyélite de Powassan ou encore de fièvres hémorragiques. Elle est aussi susceptible de transmettre des bactéries responsables de rickettsioses (maladies infectieuses dues à des microorganismes et voisines du typhus) et de tularémie (maladie infectieuse du lapin et du lièvre provoquant fièvres, frissons, douleurs digestives...). Le parasite peut aussi transmettre le virus d'Epstein-Barr ou des arbovirus qui atteignent le système nerveux central.

Il est précisé sur le site de l’assurance maladie : "après une morsure (ou piqûre) de tique, il est important d’extraire le ou les tiques le plus vite possible. En effet, si la tique est porteuse de la bactérie Borrelia, le risque de transmission de cette bactérie, responsable de la maladie de Lyme, augmente avec la durée d'attachement de la tique à la peau". Il est ainsi important d’inspecter votre corps et celui de vos enfants après une promenade en forêt dans une zone végétalisée, sans oublier de vérifier les aisselles, les plis du genou, les organes génitaux, le nombril, les conduits auditifs et le cuir chevelu. 

Par ailleurs, plusieurs gestes - présentés dans notre diaporama - permettent de réduire le risque de morsures de tiques pendant les sorties.

Sources

France Lyme, l"Association de lutte contre les maladies vectorielles à tiques.

Merci à Muriel Vayssier-Taussat, chercheuse à l"Ecole nationale vétérinaire d"Alfort (ENVA)

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.