Maladie de Lyme : un nouveau test pour un diagnostic en 15 minutes

Un nouveau test de diagnostic pour la maladie de Lyme semble surpasser ses prédécesseurs. Ce dernier serait capable de détecter la pathologie en 15 minutes. Une prouesse médicale qui pourra aider les milliers de victimes.

Chaque année, la maladie de Lyme fait en moyenne 27 000 victimes en France. "La maladie de Lyme, ou borréliose de Lyme, est transmise lors d’une piqûre de tique infectée par une bactérie de la famille des spirochètes, relaye le Ministère de la Santé. Toutes les tiques ne sont pas infectées et l’infection est souvent sans symptôme".

La maladie peut provoquer de graves complications neurologiques, cardiaques et rhumatologiques.

Actuellement le diagnostic se fait par un test appelé "approche standard à deux niveaux" ou STT. Il consiste à détecter les anticorps dirigés contre la bactérie et nécessite du personnel expérimenté.

Une équipe dirigée par Sam Sia, professeur de génie biomédical à Columbia Engineering a mis au point un test plus rapide, capable de détecter la maladie de Lyme avec des performances similaires à celles du test STT, mais dans un laps dtemps beaucoup plus court. Le diagnostic pourrait se faire en 15 minutes.

Trois protéines capables de reconnaître la bactérie

"Nos résultats sont les premiers à démontrer que le diagnostic de la maladie de Lyme peut être effectué sous une forme microfluidique, capable de fournir des résultats quantitatifs rapides", déclare Sam Sia.

"Cela signifie que notre test pourrait être mené directement dans un bureau de médecin, évitant d'avoir à envoyer les échantillons à un laboratoire nécessitant au moins deux heures, voire plusieurs jours, pour obtenir les résultats du test."

Les chercheurs ont identifié une combinaison de trois protéines, capables de reconnaître des anticorps spécifiques à la bactérie B. burgdorferi (bactérie pathogène de la maladie de Lyme).

Le test permet de détecter la maladie de Lyme à un stade précoce

L’équipe de Sam Sia a analysé 142 échantillons : des patients atteints de la maladie de Lyme à un stade précoce et des personnes en bonne santé. L’équipe a découvert qu’il était plus efficace de détecter les signes d’infection par la maladie de Lyme dans les échantillons au stade précoce. "Peut-être parce que le test était capable de détecter les anticorps, dont le pic est atteint au cours des premières semaines suivant l’infection d’une personne", pensent les chercheurs.

"Bien que le test nécessite quelques mises au point avant de pouvoir être approuvé pour une utilisation généralisée, nos résultats sont très prometteurs", déclare l'un des principaux auteurs de l'étude, Siddarth Arumugam, étudiant au doctorat au laboratoire Sia.

Les chercheurs envisagent à présent une étude de validation clinique plus approfondie pour déterminer si les performances du test microfluidique sont concrètes ou non.

Maladie de Lyme : les cas explosent en France

Dans une étude, publiée le 15 août dernier dans la revue BMC Public Health, des chercheurs soulignaient l’augmentation des cas de borréliose au Royaume-Uni. Une hausse inquiétante a également été enregistrée en France. En 2018, plus de 67 000 cas ont été diagnostiqués dans l’Hexagone, contre 45 000 l’année précédente.

Cela pourrait conjointement être dû à une meilleure sensibilisation du grand public et des professionnels de santé à la maladie… mais aussi à une “véritable augmentation” du nombre de tiques infectées. Le réchauffement climatique est d’ailleurs propice au développement de ces arachnides.

Maladie de Lyme : les tiques ne sont pas les seuls vecteurs !

Dorénavant, la tique n’est plus considérée comme l’unique vecteur de cette affection, semble-t-il. "De nouvelles preuves affirment qu’elle peut être véhiculée par des moustiques, des araignées et des mouches piqueuses. Contrairement à la morsure des tiques, les piqûres de ces insectes sont particulièrement douloureuses et se font ainsi généralement remarquées par la victime", indique le site officiel consacré à la recherche sur la maladie de Lyme.

Par la suite, la personne piquée serait en proie à de nombreux symptômes cliniques se manifestant par des érythèmes migrants, des maux de tête, des frissons, de la fièvre, des cas d’arthralgies, des myalgies et de la fatigue chronique.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source(s):

New test diagnoses Lyme disease within 15 minutes, EurekAlert!, 10 octobre 2019

Comment attrape t-on Lyme?, La maladie de Lyme

Maladie de Lyme, Ministère de la Santé, 5 septembre 2019

La rédaction vous recommande sur Amazon :