Sommaire

Une douleur plus forte le matin

Vous vous réveillez le matin avec l’impression d’être rouillé(e) ? Cette sensation doit vous alerter et vous inciter à en parler à un médecin.

Le signe de quoi ? "D’une douleur mécanique, probablement de l’arthrose si elle dure moins d’une demi-heure le matin", selon le docteur Gilles Mondoloni, médecin ostéopathe attaché des Hôpitaux de Paris en rhumatologie.

Comment la soigner ? Avec un traitement antalgique.

Une douleur qui dure plus de 15 jours

Une douleur au dos doit inquiéter si elle dure plus de 15 jours.

Le signe de quoi ? "Si la douleur violente survient après un choc ou une chute et dure plus de 10 ou 15 jours, elle peut révéler un tassement d’un disque intervertébral ou une fracture de vertèbre" avertit le docteur Mondoloni, qui préconise dans ce cas de consulter un médecin au plus vite.

Une douleur après 50 ans chez la femme

Avec l’âge, les os se fragilisent. Un mal de dos récurrent doit donc inquiéter la femme à partir de 50 ans, à la ménopause, et l’homme à partir de 70 ans, à l’andropause.

Le signe de quoi ? "La fragilisation osseuse représente un risque de tassement des vertèbres", explique le médecin ostéopathe.

Une douleur qui ne passe pas malgré les médicaments

Si les antalgiques classiques (comme le paracétamol) ne calment pas la douleur, il faudra consulter un médecin pour trouver l’origine du problème et mettre au point un traitement adapté.

Le signe de quoi ? "Si la douleur est tenace, elle peut être le signe d’une compression de la moelle épinière ou des nerfs rachidiens (nerfs qui émergent de la moelle épinière et non du cerveau, ndlr) et, plus on attend, plus ce sera difficile à soigner" souligne le docteur Mondoloni.

Une douleur qui réveille la nuit

Une douleur qui réveille la nuit© Fotolia

Si la douleur est nocturne, très intense, et insomniante, elle doit faire l’objet d’une consultation en urgence.

Le signe de quoi ? "Ce type de douleur vive et insomniante peut être associée à des signes de paralysie. Il faut consulter rapidement pour obtenir un diagnostic médical et pour pallier plus vite le risque de paralysie irréversible" conseille le médecin ostéopathe.

Une douleur qui irradie dans la jambe

Lorsque le mal de dos se propage jusqu’à la jambe, il faut suspecter l’atteinte probable d’un nerf.

Le signe de quoi ? "Si la douleur du dos s’étend jusque dans la cuisse, il peut s’agir d’une cruralgie, c’est-à-dire une atteinte du nerf crural (ou fémoral). Mais si elle se propage jusqu’au pied, on pensera plutôt à une atteinte du nerf sciatique" décrit le docteur Mondoloni.

Des douleurs qui se répètent et qui s’intensifient

Des douleurs qui se répètent et qui s’intensifient© Fotolia


Vous vous bloquez régulièrement le dos, et ces douleurs durent de plus en plus longtemps ? Attention, une consultation s’impose.

Le signe de quoi ? "Des blocages fréquents qui montent en intensité peuvent révéler une usure des disques vertébraux", souligne le docteur Mondoloni.

Le conseil du médecin ostéopathe : "Dans le cas de blocages réguliers, on pourra également travailler la problématique émotionnelle. Les symptômes ne sont généralement pas là par hasard, mais s’inscrivent dans une logique globale du corps et sont parfois des signaux d’alarme. Il faut alors chercher l’origine des symptômes pour la comprendre et pour mieux la traiter", recommande le docteur Mondoloni.

Une douleur liée à un mouvement en particulier


Une douleur liée à un mouvement en particulier© Fotolia

Si un mal de dos survient lorsque vous faites un mouvement particulier ou dure tous les matins plus d’une heure, n’hésitez pas à en parler à un médecin.

Le signe de quoi ? "Une douleur qui réveille la nuit et qui dure plus d’une heure le matin peut être une douleur inflammatoire qui nécessitera un traitement anti-inflammatoire", précise le docteur Mondoloni.

Une douleur au dos qui s’étend au thorax

Une douleur au dos qui s’étend au thorax© Fotolia

Il peut exister des douleurs qui viennent du dos et qui résonnent dans d’autres parties du corps, par exemple au niveau du thorax : il s’agit alors de douleurs projetées.

Mais attention : "Il ne faut pas tout rapporter au dos, il faut d’abord consulter un médecin pour écarter les causes viscérales (cœur, aorte, poumons, appareil digestif…) avant de prendre rendez-vous chez un ostéopathe", met en garde le docteur Mondoloni.

Sources

Merci au docteur Gilles Mondoloni, médecin ostéopathe attaché des Hôpitaux de Paris en rhumatologie, auteur des ouvrages Stop au mal de dos et Pour en finir avec l’arthrose et l’ostéoporose (Editions Solar, mars 2015 et octobre 2016).

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.