Douleur articulaire : chaud et froid

Généralement, c'est essentiellement l’utilisation de chaud qui aide à calmer les douleurs inflammatoires chroniques lorsque celles-ci ne sont pas trop importantes (en dehors des crises). On peut pour cela utiliser une bouillotte ou prendre un bain chaud, par exemple, en faisant attention à éviter de se brûler. Néanmoins, certains patients seront plus soulagés par l’application de froid, chaque personne ayant des ressentis différents et des douleurs qui lui sont propres. Là aussi, il faut veiller à ne pas léser la peau, la glace ne devant jamais être appliquée à même la peau (interposez un linge entre les deux). Vous pouvez aussi utiliser des thermo-compresses qui servent à libérer soit du chaud (en les plaçant au micro-ondes ou dans de l’eau bouillante), soit du froid (après les avoir mises au congélateur).

Polyarthrite rhumatoïde et application de froid

En réalité, le chaud et le froid exercent deux actions qui peuvent se révéler complémentaires. Privilégiez l’application de froid si vous souhaitez calmer rapidement la douleur de votre polyarthrite. En effet, le froid aura une action anesthésiante assez rapide. De son côté, la chaleur permettra d’améliorer la mobilité et d’assouplir l’articulation (ce qui, indirectement, soulage aussi). Il faut donc opter pour l’une ou l’autre de ces solutions en fonction des besoins.

Découvrez la coque de masque qui vous aide à mieux respirer sous votre masque !

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.