Mal à l'oreille : l’importance du diagnostic

En plus d’être extrêmement vascularisée, l’oreille est également innervée par de nombreux nerfs crâniens, ce qui explique les multiples origines potentielles d’un mal à l’oreille. Le diagnostic de l’otalgie constitue donc une étape fondamentale dans la prise en charge de la douleur du patient. Si certaines infections aiguës de l’oreille externe ou moyenne sont faciles à détecter, certaines pathologies ou lésions, en revanche, requièrent une investigation clinique plus poussée, que seul un oto-rhino-laryngologiste est habilité à réaliser. Il arrive parfois qu’une douleur à l’oreille ne soit pas d’origine auriculaire. On parle alors d’otalgie réflexe. La douleur, due à une pathologie autre, est projetée au niveau de l’oreille.

Mal à l'oreille : les traitements

La prise en charge d’une douleur à l’oreille va dépendre naturellement de son origine. Dans tous les cas, il est vivement déconseillé de recourir à l’automédication, car une utilisation inappropriée de gouttes auriculaires, par exemple, pourrait aggraver la situation. Lorsque l’otalgie est provoquée par une otite, la mise en œuvre d’un traitement antibiotique est généralement requise, en association avec des médicaments antalgiques pour soulager la douleur. En présence d’une perforation tympanique compliquée, le praticien pourra recourir à une intervention chirurgicale visant à fermer la déchirure. En cas d’otalgie réflexe, le traitement de l’affection originelle suffit bien souvent à résorber le mal à l’oreille.

> Un expert santé à votre écoute !

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.