Neuropathie : le traitement médical des douleurs

Le terme neuropathie rassemble les différentes affections et lésions qui touchent les nerfs du système nerveux périphériques. À l’origine de douleurs souvent intenses, la neuropathie doit faire l’objet d’un traitement médical adapté à la nature de l’atteinte nerveuse.

Publicité

5415417-inline-500x333.jpg© Istock©iStock

Les symptômes de la neuropathie

La neuropathie, ou neuropathie périphérique peut affecter les nerfs sensitifs, les nerfs moteurs ou encore les nerfs du système nerveux autonome. La localisation de la lésion nerveuse, mais également son importance, va déterminer la typologie des symptômes présentés par le patient. Cela peut aller de simples fourmillements au niveau des extrémités corporelles à une véritable atonie musculaire, voire à une paralysie. Certaines formes de neuropathies génèrent également d’intenses douleurs ou d’importantes insensibilités au froid ou à la chaleur. Il faut savoir que le diabète est l’une des causes les plus fréquentes de neuropathie. On parle alors de neuropathie diabétique.

Publicité
Publicité

Le traitement de la neuropathie

La prise en charge médicale de la neuropathie va dépendre essentiellement de son origine. Ainsi, le traitement de la neuropathie diabétique, par exemple, passe nécessairement par un équilibrage du taux d’insuline. Pour soulager les douleurs, l’administration de substances anti-inflammatoires plus ou moins puissantes est préconisée. Le médecin peut aussi recourir à des corticostéroïdes. La kinésithérapie peut également contribuer à réduire la douleur. Mais la mise en œuvre d’une thérapie adaptée permet généralement de limiter, voire de stopper, l’inflammation qui affecte un ou plusieurs nerfs.

La rédaction vous recommande sur Amazon :

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X