Virus du rhume : reconnaître une surinfection bactérienne

Les rhumes sont la plupart du temps causés par des virus. Néanmoins, cette pathologie virale peut se compliquer et déboucher sur une infection bactérienne. Se pose alors la question de savoir reconnaître une surinfection bactérienne en cas de rhume, ce qui est essentiel pour adopter le traitement adéquat.

Publicité

6049323-inline-500x334.jpg© Istock

L’enchainement infection virale - infection bactérienne

Dans le cadre d’un rhume, les symptômes qu’entraînent les infections virales sont assez proches de ceux provoqués par une infection bactérienne. La distinction entre les deux peut également être difficile à faire si la surinfection bactérienne fait directement suite à l’infection virale, l’enchainement s’effectuant sans qu’on s’en aperçoive. Ainsi, un rhume peut par exemple être associé à une infection virale qui touche les sinus et qui va déboucher sur une surinfection bactérienne. Seuls un prélèvement et une analyse permettent de poser le diagnostic avec certitude.

Publicité
Publicité

Distinguer une infection virale d’une infection bactérienne

Certains indices peuvent aider à les distinguer les unes des autres. Les infections virales ne durent pas plus d’une semaine et les écoulements de nez seront fluides et clairs. Inversement, en cas d’infection bactérienne, la couleur des sécrétions nasales sera plus foncée (jaune-vert) et elles seront plus épaisses, et le rhume durera plus de deux semaines. Par ailleurs, alors que la fièvre va diminuer avec un virus, elle va avoir tendance à non seulement à être plus élevée, mais également à persister dans le temps et même à s’aggraver si des bactéries sont impliquées. Notez également que les infections bactériennes peuvent aussi se déclarer sous forme d’otite moyenne aiguë, de sinusite, voire de conjonctivite, notamment chez les enfants.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X