Comprendre l’insuffisance cardiaque


La décompensation cardiaque est une aggravation de l’insuffisance cardiaque. De manière générale, les insuffisances cardiaques débutantes n’entraînent pas de symptômes particuliers. Après un certain temps, le patient va progressivement éprouver une sensation de fatigue, ressentir des palpitations cardiaques et avoir tendance à s’essouffler anormalement vite. Plus l’insuffisance progresse, plus le patient aura des symptômes marqués, l’essoufflement finissant par survenir même au repos. La décompensation cardiaque n’est rien d’autre qu’une complication de l’insuffisance cardiaque. Elle intervient lorsque les mécanismes mis en place par l’organisme pour remédier à l’insuffisance ne sont plus suffisants.

Symptômes de la décompensation cardiaque


Plusieurs symptômes permettent de suspecter une décompensation cardiaque :
- des difficultés respiratoires encore plus marquées qu’à l’accoutumée (essoufflement au moindre effort, toux, difficultés à rester allongé, etc.) ;
- une prise de poids anormalement rapide ;
- l’apparition d’œdèmes au niveau des jambes et des chevilles (un symptôme classique en cas d’insuffisance cardiaque) ;
- une arythmie cardiaque, que ce soit une accélération des battements cardiaques, un ralentissement ou des battements irréguliers (palpitations) ;
- une chute de la tension artérielle qui se traduit notamment par des malaises au changement de position.
Tous ces éléments, typiques d’une maladie cardiovasculaire, font évoquer une décompensation cardiaque et ils doivent amener le patient à consulter son médecin dans les plus brefs délais afin de mettre en place un traitement adapté.

Traitement suite à une décompensation cardiaque


En principe, il faut consulter son médecin avant d’en arriver à une décompensation cardiaque. En effet, si une insuffisance cardiaque est diagnostiquée, l’objectif du traitement instauré est justement d’éviter d’en arriver à la décompensation. Si cette dernière apparaît, il est nécessaire de procéder à l’hospitalisation urgente du patient. Il est nécessaire de rapidement déterminer l’origine du problème ou, si le patient est déjà traité pour une insuffisance cardiaque, de repérer l’élément responsable de la décompensation. Pour lutter contre les symptômes ayant mené à l‘hospitalisation, on utilise des diurétiques à fortes doses afin de traiter rapidement les signes congestifs (retirer les excès de liquides accumulés dans les poumons et les membres inférieurs notamment). Par la suite, le traitement de l’insuffisance cardiaque devra être adapté. On a souvent recours aux inhibiteurs de l'enzyme de conversion de l’angiotensine afin d’élargir les vaisseaux sanguins pour faciliter l’action de pompage du cœur. L’utilisation de digitaliques peut être intéressante, mais uniquement chez les insuffisants cardiaques chez qui on retrouve des troubles du rythme cardiaque.

> Téléchargez gratuitement le guide mutuelle senior 2022 ! En savoir plus >

Sources

"Les symptômes, le diagnostic et l'évolution de l'insuffisance cardiaque". Ameli.fr. 1er août 2018.

"Le traitement de l'insuffisance cardiaque". Ameli.fr. 22 mai 2018.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.