La stéatose hépatique non alcoolique, ou NAFLD en abrégé pour “non alcoholic fatty liver disease”, est aujourd’hui l’une des causes les plus fréquentes de maladie chronique du foie dans le monde, affectant jusqu’à 30 % des adultes. Elle correspond à une accumulation de triglycérides dans les cellules du foie, associée à une inflammation de l’organe. Par ailleurs, en raison de l’augmentation des niveaux de surpoids et d'obésité dans de nombreux pays, sa prévalence mondiale devrait fortement augmenter ces prochaines années.

Selon une analyse de données regroupées grâce à différentes recherches disponibles, publiée en ligne dans le revue Gut, cette pathologie serait liée à un risque accru d'insuffisance cardiaque au cours de la prochaine décennie.

Foie gras : la NAFLD augmente de 50 % les risques d’insuffisance cardiaque

Des chercheurs ont regroupé les résultats de 11 études observationnelles internationales à long terme publiées jusqu’en mars 2022 : quatre ont été menées en Suède, en Finlande et au Royaume-Uni ; quatre autres aux États-Unis ; et trois ont été menées en Corée du Sud. Toutes ces études ont examiné les liens potentiels entre la stéatose hépatique non alcoolique et l’insuffisance cardiaque.

La moitié des participants à l’étude regroupant plus de 11 millions d’adultes d’âge moyen étaient des femmes, avec un âge moyen de 55 ans et un indice de masse corporelle (IMC) moyen de 26. Pour rappel, un IMC entre 18,5 et 24,9 indique un poids santé ; 25 et 29,9 correspond à un surpoids ; et un IMC de 30 et plus indique l’obésité. 1 personne sur 4 participant à cette étude présentait une NAFLD. Au cours de la période de surveillance moyenne de 10 ans, une insuffisance cardiaque a été diagnostiquée chez 97 716 personnes.

Indépendamment du sexe, de l’âge, de la graisse corporelle, du diabète, de l’hypertension artérielle, de l’origine ethnique et d'autres facteurs de risque cardiovasculaire courants, les scientifiques ont trouvé que la présence d’une NAFLD était associée à un risque accru de 50 % de développer une insuffisance cardiaque au cours de la période de surveillance.

Plus le foie est gras, plus les risques augmentent

D’après l’étude, ce risque semblait également augmenter en fonction de la sévérité de la stéatose hépatique non alcoolique. Les chercheurs n’expliquent pas encore quels sont les mécanismes qui pourraient augmenter le risque de complications cardiaques impliquées dans le développement de l’insuffisance cardiaque.

“Mais la NAFLD aggrave la résistance systémique à l’insuline, favorise la formation de plaque et libère un cocktail de produits chimiques inflammatoires et épaississants du sang”, expliquent-ils.

Ces résultats font écho à d’autres recherches récemment publiées. Néanmoins, les chercheurs indiquent que cette analyse montre certaines limites, notamment parce qu’elle sa nature observationnelle empêche d’établir la causalité.

Chaque année en France, près de 70 000 décès sont associés à l’insuffisance cardiaque.

Sources

https://gut.bmj.com/content/early/2022/06/22/gutjnl-2022-327672

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.