Quels sports après un infarctus ?

Publié le 30 Novembre 2018 par Dr Anne-Christine Della Valle, médecin généraliste
Après un infarctus, le retour à une vie normale est possible mais en respectant des règles d’hygiène de vie strictes, qui passent, entre autres, par l’activité physique régulière.
Publicité

© Adobe Stock

Quand reprendre le sport après un infarctus ?

Après un infarctus, on peut reprendre une vie normale mais en gardant à l’esprit que le coeur doit être préservé et que le risque de récidive est non négligeable. Pour cela, l’adaptation passe par le régime alimentaire et éventuellement la perte de poids, l’arrêt du tabac et la reprise d’une activité physique régulière. Dans la phase post-infarctus, un traitement médicamenteux de longue durée est mis en place, visant à protéger le cœur, maintenir la tension artérielle dans les normes ainsi que le taux sanguin de glycémie, de cholestérol et de triglycérides. Les semaines qui suivent l’infarctus sont généralement consacrées à la réadaptation cardiaque à l’effort. Le sujet est alors suivi en centre spécialisé afin de reprendre progressivement une activité physique régulière et habituer de nouveau son cœur à l’effort, sous surveillance médicale. Après cette étape, le sujet peut reprendre une activité physique régulière, à son rythme, en tenant compte des limites de son cœur, à l’effort.

Publicité
Publicité

Quels sports pratiquer après un infarctus ?

Après un infarctus, les sports les plus conseillés sont les sports dits "cardio", c’est-à-dire- les sports d’endurance non violents. La course à pied, le vélo de route, la marche ou la natation sont les sports les plus recommandés. Le sport en salle, à condition qu’il soit encadré, permet une bonne réadaptation cardiaque. Tous ces sports doivent nécessairement être pratiqués sous la surveillance de la tolérance à l’effort, du rythme cardiaque et respiratoire. La reprise doit être très progressive. Les sports violents doivent, dans un premier temps, être évités, pour ne pas fatiguer trop brutalement le cœur. Un rythme de trois heures d’activité physique par semaine est recommandé et il est conseillé de miser sur la régularité.

Quelles sont les limites du sport à ne pas dépasser, après l’infarctus ?

La première règle lors de la reprise du sport après l’infarctus est de respecter ses limites sans vouloir à tout prix retrouver son niveau antérieur. A la moindre douleur thoracique ou difficulté respiratoire, le sujet doit d’arrêter. La reprise doit être extrêmement progressive. Lorsque le sujet était plutôt sédentaire avant l’infarctus, des sports comme la marche à pied ou la course à petites foulées sont recommandés, de manière régulière et sans forcer. Chez le sujet qui était antérieurement sportif, la reprise ne doit chercher la récupération du niveau antérieure que sur le long terme, en évitant la reprise des sports extrêmes. L’utilisation d’outils électroniques ou d’applications permettant de surveiller son pouls et sa fonction cardiaque pendant l’effort permet de visualiser ses capacités et de ne pas les dépasser, autorisant ainsi une progression régulière, sans danger.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X