Comment reprendre une vie normale après un infarctus ?

A la suite d’un infarctus du myocarde, un traitement médicamenteux au long cours est mis en place, souvent accompagné d’une réadaptation cardiaque, en centre spécialisé, pendant plusieurs semaines. Cette rééducation est en fait une éducation qui doit permettre au sujet d’apprendre les nouvelles règles de vie qu’il devra suivre pour éviter la récidive et protéger son cœur.

La reprise d’une activité physique régulière, l’arrêt du tabac et l’adaptation du régime alimentaire sont les trois règles de base pour vivre normalement après un infarctus.

Pourquoi suivre un régime alimentaire après un infarctus ?

Parmi les facteurs de risque de l’infarctus, on retrouve l’hypercholestérolémie, l’hypertriglycéridémie, le diabète et le surpoids. L’excès de graisses dans le sang va constituer des plaques d’athérome qui se fixent sur la paroi des artères irriguant le cœur et qui finissent par les obstruer. Ce mécanisme peut, à terme, provoquer l’infarctus du myocarde. Le diabète et l’obésité sont aussi des facteurs de risque en raison de la sédentarité et des dégâts sur le système circulatoire que font ces pathologies.

Pour protéger son système cardiovasculaire après un infarctus, l’adaptation du régime est obligatoire pour conserver un taux de graisses et de sucres dans le sang acceptables. Ceci aura pour effet de limiter le rétrécissement des artères par les plaques d’athérome. La perte de poids est également indispensable, en cas de surpoids, dans le but de limiter la sédentarité et d’alléger le travail du muscle cardiaque.

Le traitement médicamenteux hypocholestérolémiant est, la plupart du temps, associé, mais n’est pas suffisant à lui seul.

Quel régime alimentaire faut-il suivre après un infarctus ?

Après l’infarctus, un suivi par une diététicienne ou un nutritionniste peut s’avérer nécessaire. Il est préconisé de limiter ses apports en graisses en limitant la consommation d’aliments tels que le beurre, certaines huiles, les viandes grasses, la charcuterie, les crèmes, les fromages et les sauces.

Les apports en sucres doivent également être limités en diminuant les pâtisseries, les féculents, les confiseries ou le chocolat. Le régime doit être parfaitement équilibré en respectant l’équilibre protéines, lipides et glucides. Les légumes verts doivent être favorisés, accompagnés d’une part raisonnable de féculents et de viande ou de préférence, de poisson.

Les quantités doivent être adaptées à chacun, en fonction de l’objectif nécessaire de perte de poids. L’arrêt du tabac et de l’alcool sont également préconisés. Le régime doit nécessairement être accompagné d’une activité physique régulière. La surveillance du cholestérol, des triglycérides et des glycémies doit être régulière.

> Un expert santé à votre écoute !

Vidéo : Les yaourts : solution anti infarctus ?

mots-clés : Diabète
Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.