Comment sont les pertes blanches physiologiques de la femme ?

Les pertes blanches sont des phénomènes physiologiques chez la femme, entre la puberté et la ménopause. Elles sont généralement peu abondantes et ne nécessitent pas forcément de protection. Elles sont quasiment absentes pendant la phase du cycle précédant l'ovulation puis deviennent plus abondantes au moment de l'ovulation, en raison des modifications de la glaire cervicale. En effet, celle-ci devient plus fluide pour favoriser l'ascension des spermatozoïdes. En deuxième partie de cycle, les pertes blanches peuvent persister et leur abondance varie d'une femme à l'autre. Elles ne provoquent aucune irritation ni démangeaison.

Quelles sont les causes des pertes vaginales abondantes ?

Les pertes vaginales peuvent être naturellement abondantes chez certaines femmes. Cependant, lorsque l'abondance et l'aspect des pertes se modifient, il faut craindre une infection vaginale, bactérienne ou fongique. La mycose vulvo-vaginale peut provoquer des pertes blanches très abondantes, épaisses et mousseuses, à l'origine d'irritations et de démangeaisons importantes. Les infections bactériennes vaginales augmentent également le volume des pertes, mais celles-ci deviennent plutôt jaunâtres.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.