Pertes blanches abondantes pendant la grossesse : est-ce grave ?

Publié le 21 Octobre 2018 par La Rédaction Médisite
En temps normal, les femmes constatent des pertes blanches au quotidien. Au cours de la grossesse, il est fréquent d’observer une augmentation de ces pertes blanches vaginales. À quoi est due cette sécrétion accrue ? Faut-il s’inquiéter en cas de pertes blanches abondantes pendant la grossesse ? Quelle hygiène intime adopter face à ces sécrétions vaginales ?
Publicité

6754363-inline-500x333.jpg© Istock

Les pertes blanches chez la femme: de quoi s’agit-il?

Les pertes blanches, aussi appelées leucorrhées, sont des pertes vaginales normales chez la femme. Inodores et asymptomatiques (ni démangeaisons, ni rougeurs, ni brûlures), elles peuvent avoir l’aspect de glaires ou de mousse. Elles correspondent à un phénomène cyclique naturel: la desquamation des cellules qui composent la muqueuse vaginale. En effet, comme toutes les cellules, les cellules qui tapissent la paroi du vagin se renouvellent. Lorsque les plus anciennes cellules cèdent la place aux nouvelles, elles se mêlent à la glaire cervicale et constituent les pertes vaginales, ou leucorrhées.

Publicité

Des pertes blanches abondantes pendant la grossesse

Pendant la grossesse, il est fréquent d’observer une augmentation de la sécrétion de pertes blanches. Faut-il s’en inquiéter pour sa santé et celle de l'enfant pour autant ? Non, tant qu’elles restent asymptomatiques. Les hormones interviennent directement dans la quantité et l’aspect des leucorrhées observées. Pendant la grossesse, l’augmentation de la production hormonale, de même que l’accélération du débit sanguin, vont donc entraîner davantage de pertes blanches. C’est l’expression normale d’un des changements physiologiques de la grossesse.

Publicité

Quelle hygiène intime adopter face à l’abondance de pertes blanches?

L’hygiène intime à adopter doit respecter des principes simples. D’une part, la toilette intime doit demeurer externe, c’est-à-dire concerner la vulve (clitoris, lèvres) et non le vagin. Les douches vaginales sont donc à proscrire. D’autre part, il ne faut pas recourir à des gels pour la douche trop agressifs, pas plus qu’à des lingettes intimes parfumées, au risque de déséquilibrer la flore intime. Il faut au contraire opter pour un savon au pH neutre, qui respectera la flore vaginale. Enfin, il faut bien se sécher après la douche, de l’avant vers l’arrière, avec une serviette en coton.

Quand consulter en cas de pertes blanches abondantes?

Si l’abondance des pertes vaginales peut s’expliquer par un phénomène cyclique naturel qui s’accentue pendant la grossesse, il convient de consulter dans certains cas. Il s’agit des situations où les pertes vaginales deviennent malodorantes, où leur couleur change et devient jaunâtre ou verdâtre, ou encore lorsque la femme ressent des brûlures ou des démangeaisons. Ces constats doivent faire l’objet d’une consultation chez le gynécologue afin de s’assurer, par un prélèvement vaginal, qu’il n’y a pas une infection de type Candida albicans, un champignon responsable de la candidose vaginale. Cette infection vaginale est sans gravité, mais elle doit être traitée. Sinon, elle peut entraîner une naissance prématurée.

La rédaction vous recommande sur Amazon :
Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X