Gingivite : comment la soigner

La gingivite est l’une des principales maladies parodontales. Si elle s’avère bénigne dans un premier temps, cette inflammation de la gencive peut très vite s’aggraver si elle persiste durablement. À quoi est due cette affection dentaire ? Comment bien soigner une gingivite ?

Publicité

© Istock

La gingivite, c’est quoi ?

Mais si vous savez, la gingivite, c’est lorsque vos gencives saignent quand vous vous brossez les dents. Il s’agit généralement d’une inflammation résultant d’une accumulation trop importante de tartre. Pour rappel, le tartre dentaire correspond au durcissement de la plaque dentaire qui n’a pas été éliminée par le brossage manuel. Autrement dit, la gingivite est souvent causée par une hygiène bucco-dentaire insuffisante. Toutefois, les fluctuations hormonales en œuvre chez la femme au cours de la grossesse ou de la ménopause, notamment, peuvent également entraîner ce type de réaction inflammatoire. Certaines pathologies - comme le diabète - ou substances médicamenteuses constituent aussi des facteurs de risque.

Publicité
Publicité

La gingivite, que faire ?

Vos gencives sont rouges et saignent très régulièrement ? Le premier réflexe à avoir est de prendre rendez-vous chez votre dentiste. Seul ce praticien est habilité à établir un diagnostic et à vous donner des conseils pour venir à bout de l’inflammation en cours. Dans la majorité des cas, il procède à un détartrage qui va supprimer la pression exercée par la plaque dentaire sur la gencive. Si besoin, il vous adressera à l’un de ses confrères spécialisés dans les maladies parodontales qui va prodiguer des soins plus adaptés. L’arrêt du tabac représente un autre levier sur lequel il est possible d’agir pour limiter les récidives. En effet, les fumeurs présentent un risque accru de souffrir de maladie gingivale.

La gingivite, comment bien se brosser les dents ?

Pour prévenir la gingivite ou éviter qu’elle ne se complique, il est impératif d’adopter une hygiène bucco-dentaire parfaite. Pour cela, les spécialistes préconisent un brossage biquotidien des dents à raison de deux minutes à chaque fois. Pour limiter l’inflammation gingivale, l’utilisation d’une brosse à dents à poils souples est préférable. Ce qui compte pour bien se laver les dents, ce n’est pas la dureté de la brosse, mais bien les mouvements opérés. Pour éliminer le plus de plaque dentaire possible, ceux-ci doivent être réalisés de haut en bas (à la verticale) et non de droite à gauche. Pensez à passer dans tous les recoins, même sur la langue et l’intérieur des joues. Pour les espaces interdentaires, le passage régulier d’un fil dentaire ou de brossettes est généralement suffisant.

La gingivite, quels risques ?

Lorsque le processus inflammatoire n’est pas enrayé rapidement, il peut engendrer d’importantes complications. Une gingivite qui ne fait pas l’objet d’une prise en charge attentive peut atteindre les os et les tissus avoisinants. Dans le langage médical, on parle de parodontite. À terme, une inflammation qui se généralise peut entraîner le déchaussement de certaines dents. Le risque infectieux est alors démultiplié, obligeant parfois le dentiste à des extractions dentaires.

La rédaction vous recommande sur Amazon :

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X