Gastro-entérite virale, bactérienne ou parasitaire : comment les reconnaître ?

Certifié par nos experts médicaux MedisiteLa gastro-entérite est une infection du système digestif causée par un virus, une bactérie ou un parasite. Les agents contaminants les plus fréquemment rencontré sont les virus, qui sont présents dans plus de deux tiers des cas. L’origine bactérienne est souvent liée à une toxi-infection alimentaire par staphylocoque ou salmonelle. Les maladies parasitaires quant à elles se déclarent surtout dans les pays tropicaux et chez les grands voyageurs.
Sommaire

Gastro-entérite virale : quels sont ses symptômes, causes et traitements ?

La gastro-entérite virale est la forme la plus fréquente de la maladie. Elle survient par épidémies hivernales d'ampleur. Elle est très contagieuse car la contamination est facile.

Les virus les plus fréquemment rencontrés sont les rotavirus, surtout chez le jeune enfant, les adénovirus ou les entérovirus. Ces virus restent vivants pendant un certain temps sur les surfaces contaminées par les mains de personnes malades. C’est pourquoi le lavage des mains et/ou l’utilisation de gels hydro-alcooliques sont fondamentaux, en cas de gastro-entérite.

Le virus agit en provoquant une inflammation de la paroi de l’intestin et en détruisant la couche cellulaire épithéliale (qui recouvre la surface du corps ou tapisse l'intérieur des organes creux). L’absorption de l’eau et des nutriments ne se fait donc plus normalement et c’est ce qui explique les diarrhées qui peuvent être très abondantes. Ce mécanisme est identique sur la paroi de l’estomac et il est à l’origine de vomissements parfois très importants. On retrouve le virus dans les selles et dans les vomissements.

Les diarrhées et les vomissements peuvent provoquer une déshydratation par perte d’eau et par difficulté d’absorption des boissons.

Les principes du traitement de la gastro-entérite virale sont essentiellement symptomatiques. Avec un des médicaments anti-diarrhéiques, anti-vomitifs et antipyrétiques (contre la fièvre). Il est nécessaire d’assurer une bonne hydratation en buvant souvent et par petites quantités. Les antibiotiques n’ont aucun intérêt et sont même contre-indiqués en raison de leur action sur la flore intestinale. Les personnes fragiles comme les nourrissons ou les personnes âgées nécessitent parfois d’être hospitalisées pour être réhydratées par voie intraveineuse. Chez les autres personnes, la gastro-entérite virale peut guérir spontanément en quelques jours, au prix d’une grande fatigue...

Gastro-entérite bactérienne : quels sont ses symptômes, causes et traitements ?

Les gastro-entérites sont d’origine bactérienne dans 5 à 15 % des cas. Ces chiffres sont variables en fonction des années et d’épidémies. Les principales bactéries en cause sont :

  • Les staphylocoques, souvent à l’origine des toxi-infections alimentaires.
  • Les salmonelles, dont le tableau est celui de la fièvre typhoïde.
  • Les shigelles.
  • Les clostridiums perfringens difficiles à traiter.
  • Certains types d’Eschérichia coli (E. Coli).
  • Le campylobacter.
  • D’autres germes plus rares.

Le diagnostic de gastro-entérite bactérienne se fait par examen bactériologique des selles, ou coproculture. Une fois la bactérie identifiée, le traitement antibiotique pourra être mis en place. Dans le cas de personnes vivant en collectivités (maisons de retraites, internats…), il est nécessaire de dépister tous les sujets qui pourraient être atteints pour éviter l’épidémie.

Qu'est-ce qu'une toxi-infection alimentaire ?

L’intoxication alimentaire est une gastro-entérite d’origine bactérienne, le plus souvent due à un staphylocoque doré. Elle se transmet par l’ingestion d’un aliment souillé ou par les mains mal lavées d’une personne qui a préparé ces aliments. Son début peut être brutal, et apparaître entre deux et quatre heures après l’ingestion. L’incubation peut aller jusqu’à 24 heures. Les symptômes de la toxi-infection alimentaire peuvent être sévères avec des vomissements incoercible s, des diarrhées profuses, une fièvre élevée, des vertiges et des malaises. Généralement la durée d’évolution de la toxi-infection alimentaire est rapide, souvent moins de 48 heures.

Le traitement de la toxi-infection alimentaire consiste en une réhydratation, des médicaments anti-diarrhéiques, anti-vomitifs et antipyrétiques (contre la fièvre). Les antibiotiques ne sont pas forcément nécessaires, le malade pouvant éliminer la bactérie par les selles et les vomissements et guérir spontanément. Elle ne nécessite pas forcément de consultation médicale, ni d’examen complémentaire. C’est seulement en cas de persistance de symptômes au-delà de trois jours que la consultation est nécessaire afin de rechercher l’agent causal.

Elle peut atteindre une ou plusieurs personnes de la même collectivité ou du même foyer, ayant partagé le même repas.

Qu'est-ce que la tourista ?

La tourista, ou diarrhée du voyageur est plus fréquente lors d'un séjour dans un pays où le niveau d'hygiène est faible. Elle est due le plus souvent à une bactérie de la famille des Escherichia coli, Salmonella enterica ou encore Shigella dysenteriae. Elle est extrêmement fréquente puisque près de la moitié des voyageurs séjournant plus de trois semaines dans un pays chaud vont déclarer une tourista. C’est pourquoi il est toujours conseillé d’utiliser exclusivement de l’eau minérale pour la boisson et le lavage des dents, de bien laver ses fruits et ses légumes et de voyager avec des médicaments anti-diarrhéiques en cas de long déplacement dans certaines contrées. Il existe des guides du voyageur listant toutes les règles d’hygiène à respecter pour éviter de gâcher son voyage par une tourista.

Photo : colonies de bacteries pathogènes Salmonella enterica

Photo : colonies de bacteries pathogènes Salmonella enterica© Creative Commons

Crédit : Centers for Disease Control and Prevention © CC - Licence : https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Salmonella_enterica_serovar_typhimurium_01.jpg

Quel est le temps d'incubation et la durée de la gastro-entérite bactérienne ?

L’incubation de la gastro-entérite bactérienne dépend de la bactérie responsable. Elle peut aller de quelques heures pour un staphylocoque doré à 3 ou 4 jours pour des shigelles.

De même, la durée d’une gastro-entérite bactérienne varie en fonction de la bactérie cause, du délai d’évolution précédant son diagnostic et de sa réponse à l’antibiothérapie. Elle peut aller de quelques jours à plusieurs mois, notamment en cas de shigelloses ou de salmonellose.

Quels sont les s ymptômes de la gastro-entérite bactérienne ?

Les symptômes de la gastro-entérite bactérienne sont les mêmes symptômes que ceux de la gastro-entérite virale, à savoir diarrhées, vomissements et fièvre. Les douleurs abdominales peuvent être plus violentes et les manifestations générales peuvent être plus marquées. La persistance de ces signes doit motiver la réalisation d’une coproculture pour déterminer l’origine des symptômes.

Traitements et prévention de la gastro-entérite bactérienne

Le traitement de la gastro-entérite bactérienne a deux objectifs : lutter contre la bactérie responsable et soulager les symptômes.

Pour lutter contre la bactérie, une antibiothérapie adaptée est nécessaire, après avoir réalisé la coproculture et l’antibiogramme, pour identifier les éventuelles résistances de la bactérie causale aux antibiotiques.

Le traitement des symptômes, comporte, comme pour la gastro-entérite virale :

  • Une diète hydrique (à base d'eau exclusivement) et reprise progressive de l’alimentation.
  • Une réhydratation par voie orale ou intraveineuse.
  • Des anti-diarrhéiques, anti-vomitifs et anti-pyrétiques.
  • Une prise de probiotiques pour retrouver l’équilibre de la flore intestinale, endommagée à la fois par la maladie et par le traitement antibiotique. Ce traitement permettra d’accélérer la guérison et la reprise d’un transit intestinal normal.

Dans le cas des collectivités, des mesures individuelles doivent être associées :

  • Une déclaration obligatoire, par les médecins, aux autorités sanitaires, en cas d’épidémie.
  • La recherche de la source bactérienne par les services vétérinaires de l’État.
  • Le retrait de tous les lots alimentaires contaminés ou suspects.
  • Le respect des règles strictes de transports des plats entre la cuisine et le lieu de restauration, en liaison froide comme en liaison chaude.
  • Le respect des règles strictes de transport, de stockage et de présentation des aliments tout au long de la chaîne commerciale de distribution ou de restauration.

Gastro-entérites parasitaires : quels ses symptômes, causes et traitements ?

Les gastro-entérites parasitaires sont moins fréquentes et surviennent surtout dans les pays tropicaux ou sont rapportées par les voyageurs. Les parasites les plus fréquemment à l’origine de gastro-entérite sont des amibes comme l’Entamoeba histolytica, le Cryptosporidium et le Giardia.

Ces parasites se trouvent à l’état naturel sous forme de kystes. Lorsqu’ils sont ingérés, les kystes s’ouvrent au niveau des intestins et libèrent les parasites. L’absorption de l’eau et des nutriments est dont altérée et ce phénomène est à l’origine de diarrhées profuses.

Les parasites peuvent ensuite s’enkyster de nouveau et sont excrétés dans les selles.

Les amibes provoquent souvent une atteinte hépatique (du foie) associée.

Un traitement anti-parasitaire spécifique est nécessaire, après avoir identifié les parasites par un examen parasitologique des selles.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.