Douleur musculaire à la poitrine : comment la différencier d'une douleur cardiaque ?

Différencier une douleur musculaire à la poitrine d’une douleur d’origine cardiaque n’est pas chose évidente pour un non-professionnel de la médecine ! Avant de céder à la panique, voici les différents indices qui pourront vous mettre sur la piste d’une douleur thoracique non cardiaque.

Publicité

© Istock

Les douleurs dans la poitrine, un symptôme fréquent ?

Les douleurs thoraciques sont communes à de nombreux troubles et pathologies. Il faut dire que le thorax constitue une part importante de l’organisme humain puisqu’il s’étend des épaules jusqu’aux côtes. Cette région corporelle relativement étendue se compose de différentes structures tissulaires, musculaires, nerveuses et vasculaires qui peuvent être le siège d’une douleur. Celle-ci pourra d’ailleurs revêtir des formes variées, allant de la brûlure à la crampe, en passant par la sensation d’oppression. Et à en croire la diversité typologique de la douleur thoracique, il n’est pas difficile d’imaginer la multiplicité des causes qui en sont à l’origine.

Publicité
Publicité

Les douleurs musculaires à la poitrine : quelles manifestations ?

Généralement, ce type de sensations douloureuses va survenir à la suite d’un effort physique excessif ou inhabituel. C’est souvent le signe d’une lésion musculaire qui peut aller du simple froissement à la déchirure. Mais il faut savoir que la toux peut aussi causer des douleurs de ce type puisque le réflexe qu’elle nécessite mobilise de nombreux muscles présents au sein de la cage thoracique. Dans la plupart des cas, la douleur musculaire augmente lors des changements de position et, inversement, est soulagée par la mise au repos. La respiration et, plus exactement, l’inspiration va accroître le symptôme tandis que la zone concernée sera plus sensible à la palpation.

Quelles différences avec une douleur cardiaque ?

Il est vrai qu’une douleur localisée à la poitrine revêt, pour beaucoup d’entre nous, un caractère inquiétant. Mais il faut savoir que la douleur cardiaque se distingue quelque peu de la douleur musculaire. Contrairement à cette dernière, par exemple, la douleur de nature cardiaque va être persistante, et ce, quelle que soit la position adoptée. Elle apparaît généralement de manière soudaine, souvent intensément, et peut être associée à d’autres symptômes : nausées, vomissements, fièvre, essoufflement, respiration sifflante, sudation excessive… En présence de ces signaux, il est impératif de contacter un service d’urgences.

Les douleurs thoraciques : quels traitements ?

La prise en charge de la douleur thoracique va dépendre de son origine. Lorsqu’elle est provoquée par un effort physique trop intense, la mise au repos reste le premier réflexe à adopter, tandis que l’administration de substances antalgiques soulagera la douleur. Pour prévenir ce type de manifestation, il est vivement conseillé de procéder à un échauffement musculaire soigneux avant de pratiquer une activité sportive. Si la douleur est causée par des quintes de toux, le traitement de l’infection sous-jacente permettra de solutionner le problème.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X