Symptômes de la DMLA

Les premiers troubles de la vision sont plutôt discrets et peuvent passer inaperçus. L'acuité visuelle du sujet diminue et une tache sombre apparaît au centre de son champ de vision. Il est particulièrement gêné pendant la nuit et il a souvent l’impression d’être ébloui. Les images se déforment et lui semblent plus sombres ou jaunies. Après plusieurs années, la vision centrale est fortement affectée par la tache sombre (scotome) mais la vision périphérique est préservée.

Facteurs de risque de la DMLA

Le risque de DMLA est plus important chez les personnes de plus de 50 ans qui fument ou qui sont atteintes d’obésité ou d’hypertension. Le risque est multiplié par 4 chez celles qui présentent des antécédents familiaux de DMLA.

Prise en charge de la DMLA

Il existe deux formes de dégénérescence maculaire liée à l'âge : la forme sèche (atrophique) et la forme humide (exsudative). Il n’existe à l’heure actuelle aucun traitement pour la première, qui représente 80 % des cas. La prise en charge de la forme humide repose sur la prise d’anti-angiogéniques, des médicaments qui agissent sur les nouveaux vaisseaux sanguins formés au centre de la rétine. Ils se présentent sous forme de collyre (gouttes) et sont injectés dans l’œil à l’aide d’une fine aiguille. Une photothérapie dynamique ou une photocoagulation au laser thermique peut être proposée si l’administration d’anti-angiogéniques n’est pas possible.

> Téléchargez gratuitement votre guide mutuelle senior 2022 et économisez sur votre facture santé ! En savoir plus >

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.