Sommaire

Pâté : un débordement de graisses

Lesquelles : pâtés, terrines et toutes celles riches en graisses et en sel
Pourquoi: de la même manière que pour les viandes grasses, le foie, débordé par un excès de graisses, finit par les stocker dans ses propres cellules. Cela accroît les dommages causés aux cellules hépatiques déjà abîmées par la cirrhose.

Le pain blanc : index glycémique trop élevé

Le pain blanc : index glycémique trop élevé© Fotolia

Pourquoi : les aliments raffinés comme les aliments à base de farine blanche par exemple ont bien souvent un index glycémique élevé. Au moment de leur ingestion, cela provoque une hausse rapide du sucre sanguin avec une sécrétion importante d'insuline. Le foie, débordé par cet afflux de sucre, stocke les excès dans ses propres cellules, déjà endommagées par la cirrhose, et ne parvient plus à maintenir l'équilibre glycémique.
Préférez la prise de sucres lents et complets.

Les pâtisseries abîment les cellules du foie

Les pâtisseries abîment les cellules du foie© FotoliaPourquoi : une diète riche en sucres rapides aggrave les dommages sur les cellules hépatiques. " Sous l'action du sucre, le foie cirrhosé a des difficultés à maintenir la glycémie. Cela crée un déséquilibre au niveau sanguin, jusqu'à un début de diabète. Il est alors important de limiter au maximum la quantité de glucides rapides.", explique le Pr de Lédinghen.
Préférez : la prise de sucres lents et complets.

Les fromages gras remplissent le foie de graisses

Lesquelles : les fromages les plus gras, à pâte dure notamment. Mieux vaut se tourner vers des fromages frais.

Pourquoi : de la même manière que pour les viandes grasses et la charcuterie, le foie, débordé par un excès de graisses, finit par les stocker dans ses propres cellules. Cela accroît les dommages causés aux cellules hépatiques déjà abîmées par la cirrhose.

Les viandes grasses 1 fois par semaine pas plus

Les viandes grasses 1 fois par semaine pas plus© Fotolia

Lesquelles : bœuf, porc, agneau… Pourquoi : le foie régule les quantités de graisses et de sucres dans le sang. Lorsque l'alimentation est trop riche en graisses, le foie, débordé, stocke les excès dans ses propres cellules. Cela accroît les dommages au niveau des cellules hépatiques déjà abîmées par la cirrhose. " Lorsque la cirrhose est peu sévère,on n'interdira pas totalement ces viandes. On demandera en revanche d'en limiter la consommation à 1 à 2 portions/semaine", explique le Pr de Lédinghen.
Et aussi : "oubliez les produits transformés et plats industriels, bourrés de sel, d'additifs et de conservateurs qui mettent le foie à rude épreuve. Préférez la cuisine faite maison, à base notamment de viande blanche et de légumes."

Les viandes fumées empêchent de drainer

Les viandes fumées empêchent de drainer© Fotolia

Pourquoi : "les viandes fumées sont très salées. En cas de cirrhose sévère du foie, il est impératif de limiter les apports en sel. En effet, un foie qui fonctionne mal ne draîne plus suffisamment les toxines qui s'accumulent dans l'organisme. Cela entraîne de l'ascite (un excès de liquide) dans l'abdomen. La consommation de sel ou d'aliments salés a tendance à augmenter fortement ce phénomène.", explique le Pr de Lédinghen.

Les sodas, engorgent le foie

Les sodas, engorgent le foie© Fotolia

Pensez à éviter les sodas très sucrés qui favorisent l'excès de graisses dans le foie. Oubliez l'auto-médication et demandez conseils auprès de votre médecin traitant si vous souhaitez suivre une cure de phytothérapie. Trop de produits, qui circulent aujourd'hui en parapharmacies comme sur la toile, peuvent endommager le foie.
En revanche : le café, à raison de 2 à 3 tasses/jour, serait favorable au foie en cas de cirrhose notamment.

L'alcool, puissant hépato-toxique

L'alcool, puissant hépato-toxique© Fotolia

"Même si on ne peut pas vraiment parler ici d'aliments, toutes les boissons à base d'alcool, quelles qu'elles soient (bière, vin, apéritif…) sont à éviter absolument en cas de cirrhose.", explique le Pr de Lédinghen.
Pourquoi : l'alcool est un puissant hépato-toxique. Le foie, en s'efforçant de le décomposer, entraîne des réactions chimiques qui créent et accélèrent les dommages causés aux cellules.

Sources

Remerciements au Pr Victor de Lédinghen, hépato-gastroentérologue au CHU de Bordeaux, et secrétaire général de la Société Française d'Hépatologie (AFEF – www.afef.asso.fr).

> Un expert santé à votre écoute !

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.