Sommaire

Glycémie : des mesures régulières !

Glycémie : des mesures régulières !© IstockUn bon dosage de l’insuline permet d’éviter de dangereuses hypoglycémies nocturnes (glycémie inférieure à 0,50 g/l) et les hyperglycémies au réveil (glycémie supérieure à 1,60 g/l). Le diabétique doit par conséquent contrôler lui-même son taux de sucre sanguin au moins 3 à 4 fois par jour et ne pas hésiter à multiplier les mesures en périodes d’instabilité.

Vidéo. L'astuce anti inflammation

Varier les zones d’injection

Varier les zones d’injection© IstockIl faut impérativement varier les zones d’injection en fonction des heures de la journée, en piquant, par exemple, le matin dans le bras, le midi dans le ventre et le soir dans la cuisse.

Attention : il faut aussi veiller à déplacer de quelques centimètres chaque point de piqûre afin d’éviter l’apparition de modifications du tissu sous-cutané (lipodystrophies). Enfin, mieux vaut utiliser des aiguilles dont la longueur est adaptée à l’épaisseur de la peau, laquelle varie d’un endroit à l’autre.

Calculer ses moyennes

Calculer ses moyennes© IstockTout diabétique insulinodépendant doit faire les moyennes de ses taux de glycémie pour définir correctement les doses exactes à s’injecter. On dit qu’il doit maîtriser la "double adaptation" : l’adaptation immédiate (basée sur la glycémiemesurée à un instant T au bout du doigt), et l’adaptation rétrospective (en fonction de la moyenne des glycémies des 3 à 4 jours précédents). L’utilisation d’un lecteur à mémoire rend cette opération aisée. En général, ce petit appareil permet de bien équilibrer le taux de sucre sanguin, donc d’éviter les complications.

Toujours du sucre sous la main

Toujours du sucre sous la main© IstockLorsqu’on est diabétique, il faut apprendre à la fois à prévenir et à traiter son hypoglycémie (qu’il n’y a aucune fatalité à subir). En clair : il faut apprendre à maîtriser son taux de sucre sanguin par le biais d’injections et en suivant certaines mesures nutritionnelles. Il faut également savoir reconnaître les signes annonciateurs d’une hypoglycémie, et toujours garder à portée de main une quantité suffisante de sucres rapides sous forme de sirop, de tablettes de dextrose, voire de glucagon (Glucagène kit) injectable en urgence, en cas de perte de connaissance.

> Les biens rares des plus grands promoteurs sont sur Immo.planet !

mots-clés : réveil, piqure, Maladies

Vidéo : L'astuce anti inflammation

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.