Cure thermale anti-diabète (type 1 ou 2) : principes et bienfaits

Le diabète est une maladie chronique dont la prévalence (5 %) ne cesse d’augmenter (+2,9%/an). De plus en plus de stations thermales proposent donc des « cures spéciales diabète » qui peuvent être prises en charges par l'assurance maladie. Un séjour en eaux thermales, en plus des soins médicaux, apporte des réponses aux questions des patients et permet souvent de fixer des règles d’hygiènes de vie.

Le diabète est une maladie chronique, dont il n’est pas possible de guérir aujourd’hui. Elle affecte le pancréas et la régulation de la glycémie. Différents types de diabètes existent :

  • diabète de type I : il touche essentiellement des sujets jeunes (enfants ou adolescents) et traduit une défaillance de la sécrétion d’insuline par le pancréas qui s’autodétruit,
  • diabète de type II : il touche en principe des personnes de plus de 50 ans et traduit une résistance à l’insuline et des troubles métaboliques entraînés par un surpoids.

À noter : cette catégorisation connaît de plus d'exceptions. "Il existe des diabètes type 1 vers 70 ans (il y a un pic dans ces âges), et de plus en plus de type 2 chez les adolescents en raison de la mauvaise alimentation", précise le docteur Pierre Nys, endocrinologue-nutritionniste, attaché des Hôpitaux de Paris.

Cure thermale pour diabétiques (type 1 ou 2) : quels principes et bienfaits ?© Istock

Cure spéciale diabète : soignent-elles la maladie ?

La prescription d’une cure thermale à un patient diabétique est fréquente en complément des traitements médicamenteuxet non médicamenteux classiques. L’idéal est de réaliser une cure thermale le plus tôt possible après le diagnostic de la maladie, puis de programmer une nouvelle cure dans les années suivantes.

Elle n’a pas pour objectif de guérir le diabète, et en fonction du type (I ou II) les résultats ne seront pas les mêmes.

Durant toute la cure, la personne diabétique est suivie par une équipe médicalepluridisciplinaire et bénéficie de multiples activités encadrées. D’ailleurs, ces programmes font l'objet d'une autorisation par les Agences Régionales de Santé (ARS).

Dans la pratique, le diabète, comme toute maladie chronique, mérite une éducation thérapeutique. Les cures thermales proposent donc :

  • Un espace éducatif avec accompagnement diététique : ateliers, groupes de paroles, prescription d'un régime alimentaire, pour acquérir ou améliorer les habitudes alimentaires quotidiennes et initier une perte de poids si besoin.
  • Un programme personnalisé d’activités sportives douces et adaptées au niveau physique : aquagym, randonnée, vélo.
  • Une cure de boissons dans certains établissements thermaux : certaines eaux thermales peuvent améliorer notablement la sécrétion d’insuline par le pancréas.
  • Des soins de crénothérapie : soins corporels avec les eaux thermales qui améliorent la circulation sanguine. Le diabète pouvant entraîner des complications vasculaires à long terme.
  • Des réunions d’information, des conférences et des consultations médicales thématiques sur le traitement du diabète.
  • Parfois un soutien psychologique.
  • Certains centres thermaux proposent une éducation thérapeutique du patient (ETP). Cette démarche vise à aider le patient à acquérir ou maintenir les compétences dont il a besoin pour gérer au mieux sa vie en compagnie de sa maladie chronique.

<strong>Cure spéciale diabète : soignent-elles la maladie ?</strong>© Istock

Quels sont les bénéfices de ces cures ?

Les meilleurs résultats sont observés chez les patients atteints de diabète de type 1, pour lesquels il est possible d'améliorer et de stabiliser l'état grâce à la cure thermale. Pour les diabètes de type 2, souvent diagnostiqués tardivement, il s'agit surtout d'instaurer de bonnes habitudes pour éviter une aggravation des symptômes.

Les soins d’eaux thermales permettent de :

  • stimuler le pancréas afin d’augmenter naturellement la production d’insuline,
  • stimuler le système veineux,
  • réguler les pathologies métaboliques.

Le contexte de la cure thermale, loin du domicile du patient et de ses habitudes quotidiennes, constitue un espace éducatif idéal. La rupture avec le quotidien est le principal facteur de réussite d’une cure thermale. Les cures thermales pour le diabète ne permettent pas de guérir le diabète, mais elles participent à équilibrer le diabète et à optimiser la réussite du traitement médicamenteux et non médicamenteux.

Elles permettent aussi au sujet diabétique de prendre le temps d'apprendre à vivre avec sa maladie pour la gérer ainsi que son traitement. Parmi les autres bénéfices attendus après une cure thermale, on note une diminution du stress lié à la maladie, la mise en place de bonnes habitudes de vie : au niveau de l'alimentation et de l'activité physique. La perte de poids importante pour les diabétiques de type 2 doit être poursuivi une fois la cure terminée

Les retombées de la cure thermale peuvent être estimées dès la fin de la cure par le patient lui-même et son médecin. Celle-ci peut aussi avoir des effets bénéfiques à long terme, si le patient poursuit la démarche entamée dans l’établissement thermal après son retour à domicile.

Sont-elles prises en charge par l'Assurance maladie ?

Les cures thermales pour le diabète peuvent être prises en charge par l’Assurance maladie, si elles sont prescrites par un médecin. Pour cela, il faut faire une demande de prise en charge auprès de l'Assurance maladie et de son organisme complémentaire. N'hésitez pas à en parler avec votre médecin !

Sont-elles prises en charge par l'Assurance maladie ?© Fotolia

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.