7 remèdes de grand-mère pour soigner un rhume naturellement

Certifié par nos experts médicaux MedisiteLe rhume est une infection virale courante en hiver. Ses symptômes, comme le nez bouché, qui coule ou les yeux qui piquent peuvent être difficiles à supporter au quotidien. Mais avant de vous jeter sur les médicaments, découvrez 7 remèdes maison qui peuvent enrayer votre rhume naturellement.
Sommaire

Le rhume, aussi appelé rhinite, fait partie des maladies les plus fréquentes en automne et en hiver. Le virus à l’origine de l’inflammation aiguë de la muqueuse des fosses nasales est très contagieux et il peut rapidement s’étendre au pharynx (rhinopharyngite) et aux sinus (sinusite).

Nez qui coule, nez bouché, yeux qui piquent, les symptômes sont souvent désagréables et ont des répercussions sur le quotidien tel que le manque de sommeil ou d’appétit.

Alors, pourquoi ne pas soigner votre rhume avec des remèdes de grand-mère ? Naturels et efficaces, ils vous permettront de faire l’impasse sur les médicaments si vous vous y prenez dès que les premiers signes du rhume se manifestent.

Photo : schéma de l'appareil respiratoire humain

Photo : schéma de l'appareil respiratoire humain© Creative Commons

Crédit : LadyofHats traduction by Berru, Jmarchn © CC - Licence : https://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0

Comment déboucher son nez grâce à l’eucalyptus radié ?

"Le premier remède contre le rhume, que l’on soit adulte ou enfant, est le lavage des narines avec du sérum physiologique ou une eau de mer isotonique (nez qui coule) ou hypertonique (nez bouché)", recommande Solange Strobel, pharmacienne et auteure de "Mes astuces et conseils de pharmacienne" (Eyrolles). En inhalation, "on peut utiliser de l’huile essentielle d’eucalyptus radié qui agit au niveau des voies ORL hautes", suggère la spécialiste en médecine naturelle. Elle peut être utilisée en synergie avec de l’huile essentielle de niaouli qui a des vertus anti-infectieuses.

Mode d’emploi : dans un bol, versez 2 gouttes d’eucalyptus radié et 2 gouttes de niaouli et ajoutez de l’eau bouillante. Mettez une serviette sur la tête et respirez les vapeurs pendant 5 à 10 minutes. Cette formule est réservée à l’adulte qui peut l’utiliser sur quatre à cinq jours le temps de la décongestion nasale.

Le conseil de Solange Strobel, pharmacienne :

L’inhalation avec de la vapeur d’eau chaude et des huiles essentielles fragilise la muqueuse nasale, il faut donc éviter de sortir dans les deux heures qui suivent.

Rhume : comment malaxer les sinus avec les huiles essentielles ?

Un autre remède naturel contre le rhume à base d’huiles essentielles consiste à mélanger de l’eucalyptus radié avec du romarin à cinéole et du ravintsara. Ce mix aide à dégager les voies respiratoires, à favoriser l’expectoration et à stimuler les défenses immunitaires.

Mode d’emploi : mélangez 1 goutte d’eucalyptus radié, 1 goutte de romarin à cinéole, 1 goutte de ravintsara et 2 gouttes d’huile végétale. "On va ensuite masser les sinus frontaux et maxillaires avec le mélange, deux à trois fois par jour", recommande Solange Strobel.

Précautions d’emploi : l’utilisation d’huiles essentielles n’est pas recommandée pour les jeunes enfants, les femmes enceintes, allaitantes et les personnes épileptiques. Demandez conseil à un pharmacien ou à un médecin.

Photo : planche représentant les feuilles, fleurs et fruits du Ravensara aromatica

Photo : planche représentant les feuilles, fleurs et fruits du Ravensara aromatica© Creative Commons

Crédit : Descourtilz, M.E., Flore médicale des Antilles, vol. 8 © CC - Licence : https://creativecommons.org/licenses/by-sa/4.0

Comment faire une infusion de thym anti rhume ?

Les infusions permettent de soigner un rhume grâce aux vertus des plantes. Le thym est notamment recommandé pour ses vertus antiseptiques sur les voies respiratoires. C’est aussi un puissant décongestionnant nasal : "le thym peut être utilisé sous forme d’huile essentielle, en inhalation par exemple", ajoute la pharmacienne.

Mode d’emploi : laissez infuser une pincée de thym pendant 10 à 15 minutes dans de l’eau bouillante. Filtrez et buvez l’infusion 2 fois par jour. On peut aussi y additionner une cuillère de miel et/ou de citron pressé pour adoucir le mal de gorge et stimuler les défenses immunitaires.

Pourquoi l’oignon est-il efficace contre le rhume ?

Remède de grand-mère ancestral contre le rhume, l’oignon possède des vertus antiseptiques et anti-infectieuses. Il est redoutable pour décongestionner un nez bouché. L’aliment est aussi riche en vitamines et minéraux et il est donc intéressant de le mettre au menu pour booster le système immunitaire.

Mode d’emploi : pour profiter pleinement des bienfaits de l’oignon, mieux vaut le dévorer cru, car ses principes actifs se dégradent rapidement. Ajoutez-le à la dernière minute dans une soupe ou une salade de lentilles par exemple.

Photo : anti-infectieux, l'oignon peut aider à combattre le rhume

Photo : anti-infectieux, l'oignon peut aider à combattre le rhume© Fotolia

Comment soigner un rhume avec du citron ?

Parmi les autres remèdes maison efficaces pour soigner un rhume : la vitamine C. "Les personnes fatiguées et dont le système immunitaire est affaibli sont davantage sujettes au rhume", rappelle la pharmacienne, Solange Strobel. La vitamine C qui a des vertus anti-infectieuses et anti fatigue peut alors venir à la rescousse.

Mode d’emploi : pressez un citron et buvez le jus avec de l’eau à température ambiante ou tiède chaque matin. Le kiwi, le litchi, le pamplemousse et l’orange sont d’autres fruits riches en vitamine C à mettre au menu. Le chou vert, le chou rave, le chou de Bruxelles et le brocoli, également riches en vitamine C, peuvent être consommés tout au long de l’automne et de l’hiver.

Rhinite : comment la traiter avec du miel ou de propolis ?

Le miel est un antibactérien naturel qui limite les risques de surinfections lors d’une infection respiratoire comme le rhume. Il a, de plus, des propriétés apaisantes, intéressantes notamment en cas de maux de gorge.

Autre produit de la ruche à utiliser dans un remède naturel contre le rhume : la propolis. Elle est anti-infectieuse, anti-inflammatoire et légèrement immunostimulante.

Mode d’emploi : ajoutez une cuillère de miel à vos infusions. "Mais attention à ce que l’eau ne soit pas trop chaude pour ne pas 'brûler' tous ses bienfaits", conseille la pharmacienne. La propolis peut être utilisée sous forme d'extrait liquide de la même façon.

L’usage du miel est déconseillé chez les jeunes enfants qui risquent de contracter le botulisme, une maladie rare, mais potentiellement grave.

Gargarismes au soufre : quel est le mode d'emploi ?

Le soufre est tout indiqué lorsque le virus responsable du rhume se propage au pharynx (rhinopharyngite). "Il permet de renforcer les muqueuses respiratoires, au niveau du nez et de la gorge", souligne la pharmacienne.

Mode d’emploi : on peut utiliser des ampoules prêtes à l’emploi sous forme de formule à boire pendant quatre à cinq jours. La préparation se garde deux minutes en bouche avant d’être avalée. La solution existe également sous forme de spray.

Rhume : quand consulter ?

Les remèdes de grand-mère ne sont parfois pas suffisants pour soigner un rhume. Une consultation médicale est alors nécessaire pour éviter les complications. "S’il n’y a pas d’améliorations au bout de quelques jours de traitement, s’il y a des symptômes anormaux type troubles digestifs, vertiges, si la fièvre ne descend pas au bout de 48 heures, si on commence à avoir mal aux oreilles (il peut s’agir d’une otite) ou si la personne malade est asthmatique ou a une bronchite chronique, mieux vaut prendre rendez-vous chez son médecin traitant", conclut la pharmacienne. Le site de l'Assurance maladie détaille les autres sympômes qui doivent alerter.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source(s):

Mes astuces et conseils de pharmacienne, Solange Strobel, 2016 (Eyrolles)

Moins de médicaments, plus de plantes, Dr Laurent Chevallier, 2015(Fayard)