La charge mentale. Cette notion est de plus en plus présente dans nos vies de tous les jours. Et pour cause, alors qu’elle n’a pas été prise en compte pendant de longues années le confinement et la crise sanitaire du Covid-19 ont totalement remis les choses à plat. En effet, la santé mentale des Français a été mise à rude épreuve, c’est la raison pour laquelle le gouvernement a décidé de prendre en charge les séances de psy, ce qui n’était pas le cas avant, au vu de l’important déclin de la santé mentale des Français et notamment sur la charge mentale.

Cette notion est un travail de gestion, d'organisation et de planification qui est à la fois intangible, incontournable et constant, et qui a pour objectif la satisfaction des besoins de chacun et la bonne marche de la résidence. De nombreuses études ont été publiées à ce sujet, et il semblerait que les femmes soient les premières victimes de la charge mentale. En effet, la plupart du temps, elles doivent à la fois gérer son travail, mais également la vie à la maison entre les différentes tâches ménagères, la vie au sein du foyer.

Double peine pour les femmes

Une situation mise en lumière par l’Insee qui a expliqué que “parmi les personnes ayant au moins un enfant mineur, les femmes passent en moyenne 1h34 quotidiennement à s'occuper des enfants (contre 43 minutes pour les hommes) et consacrent 3h13 aux tâches ménagères (contre 1h12)”.

La revue scientifique The Lancet s’est également intéressée à cela. Ils ont relié plus de 14 études, totalisant en tout plus de 66 800 personnes à travers le monde et le résultat a été sans appel. Le résultat de la recherche, Jen Evrin a déclaré : “Nous avons constaté des différences substantielles entre les sexes dans l'exposition au travail non rémunéré, les femmes en faisant uniformément plus dans tous les contextes géographiques et temporels - dans plus de 35 pays - à travers le monde. Cette double charge de travail rémunéré et non rémunéré expose les femmes à un risque accru de surcharge, de manque de temps et de mauvaise santé mentale.” Pour tenter de réduire cette charge, une seule solution, inciter les hommes à prendre également leur part afin que cela soit fait de manière équitable.

Sources

https://www.insee.fr/fr/statistiques/1303232?sommaire=1303240

https://www.eurekalert.org/news-releases/963378

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.