Vaccin AstraZeneca : des cas de syndrome de Guillain-Barre observes apres l-injection

Le vaccin AstraZeneca se trouve à nouveau sous les feux de la rampe. À ce jour, la presse internationale fait état de plusieurs cas de syndrome de Guillain-Barré, qui serait survenu chez des personnes après la vaccination. En Inde, des médecins de l'hôpital de la ville de Kochi font état de ce phénomène observé  chez 7 personnes, après une première dose du vaccin AstraZeneca.

Le Royaume-Uni recense aussi certains cas survenus à l'hôpital universitaire de Nottingham. Même scénario pour des patients australiens, relate la BBC. Les symptômes auraient débuté 11 à 22 jours après la première injection. En tout, 11 personnes auraient été touchées par le syndrome de Guillain-Barré, à l'heure où nous écrivons ces lignes.

Toutefois, à ce jour, le lien de cause à effet entre les symptômes typiques du Guillain-Barré et le vaccin d'AstraZeneca n'a pas encore été établi. Découvrez dans notre diaporama les effets décrits par les patients concernés et les autres symptômes causés par le syndrome.

"On a déjà eu ce genre de débat avec la grippe et la vaccination antigrippale, se souvient Thomas Kassab, pharmcien officinal. On avait accusé à tort le vaccin antigrippal de développer des syndromes de Guillain-Barré. Or, plusieurs études internationales ont démontré plus tard qu'il y avait moins de Guillain-Barré chez les gens vaccinés contre la grippe que chez ceux qui n'avaient pas reçu le vaccin. Il semblerait que le vaccin n'ait fait que révéler un Guillain Barré sous-jacent, mais ne l'a pas 'créé'".

Ces cas peuvent être expliqués par une réaction croisée d'anticorps

À titre de précision, le syndrome de Guillain-Barré est un syndrome rare qui se manifeste lorsque le système immunitaire du patient attaque le système nerveux périphérique. Il est souvent déclenché par une infection – bactérienne ou virale – ou plus rarement par la vaccination ou une intervention chirurgicale, décrit l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS).

Au début de la pandémie, plusieurs scientifiques avaient également démontré que cet état pouvait être provoqué par une infection à la Covid-19. 

"Bien qu’elle puisse toucher les personnes de tout âge, elle est plu s fréquente à l’âge adulte et chez les sujets de sexe masculin, détaille l’Organisation mondiale de la Santé (OMS). Dans les pays touchés par l’infection au virus Zika, on a observé une augmentation inattendue du nombre de cas de syndrome de Guillain-Barré".

Les médecins de l'hôpital de Nottingham estiment que ces cas peuvent être expliqués par une  réaction croisée d'anticorps qui reconnaissent la myéline autour des neurones périphériques. Ces anticorps pourraient apparaître après l'exposition à la protéine S ou à l'adénovirus présent dans le vaccin.

"Le syndrome peut atteindre les nerfs qui commandent les mouvements musculaires, ainsi que ceux qui transmettent les sensations douloureuses, thermiques et tactiles. Il peut ainsi entraîner une faiblesse musculaire et la perte de sensation dans les jambes et/ou les bras", ajoute l’OMS.

Participez à notre grand jeu de l'été Hedony et tentez de gagner jusqu'à 100 000 € de lots ! Cliquez ici pour participer >

Sources

BBC, 22 juin 2021

Merci au Dr Thomas Kassab, pharmacien officinal

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.