Sommaire

Son histoire a fait le tour de la presse américaine. Âgé de 23 ans, Riley Behrens, domicilié en Arizona, fait partie des nombreuses victimes de la Covid-19. S’il semblait d’abord touché par une forme légère de l’infection, son état a rapidement dégénéré. Le patient a dû être hospitalisé le 29 novembre dernier.

"Je viens d'avoir un accident vasculaire cérébral en raison de complications de Covid-19", partage Riley via son compte Twitter.

Pour rappel, l’AVC est une complication possible liée au coronavirus. De nombreuses études scientifiques ont, à ce jour, déjà démontré que la Covid-19, s’en prenait aussi à notre cerveau. Cette atteinte cérébrale explique notamment la survenue de l’agueusie et de l’anosmie (perte du goût et de l’odorat). Ces symptômes traduisent la capacité du virus à affecter notre système nerveux, en endommageant les zones traitant les informations olfactives (relative à l'odorat).

"Une soudaine faiblesse du côté gauche de mon corps, des vertiges et une vision irrégulière"

A priori, Riley semblait prendre les gestes barrières au sérieux. "Je portais un masque en public, gardait mes distances lorsque j'étais avec les autres, et je me faisais presque toujours livrer mes courses. Malgré cela, j'ai été exposé et suis tombé malade".

En effet, Riley aurait été exposé via une personne qui se serait rendue à un mariage. "J’ai été hospitalisé parce que quelqu’un que je connaissais est allé à un mariage et m’a exposé, poursuit le jeune patient. La Covid-19 n’est pas une blague. C’est un virus potentiellement mortel qui affecte tout le monde. […] Il n’y aucun moyen de prédire comment votre corps réagira".

Si Riley semblait d’abord infecté par une forme légère du coronavirus, son état n’aura pas tardé à dégénérer. "Je suis allé aux urgences après avoir ressenti une soudaine faiblesse du côté gauche de mon corps, des vertiges et une vision irrégulière. J'avais eu des douleurs thoraciques et des maux de tête quelques jours auparavant, mais ceux-ci ont été considérés comme des symptômes légers de Covid-19, raconte-t-il.

"J'ai reçu un supplément d'oxygène et des pilules stéroïdes"

"Je suis passé de symptômes légers à une hospitalisation complète en moins de 48 heures. Mes niveaux d'O2 ont chuté, alors j'ai reçu un supplément d'oxygène et des pilules stéroïdes. Après 24 heures de traitement constant, ils sont revenus à la normale", poursuit Riley.

Le diagnostic est sans appel : Riley a été victime d’une crise ischémique transitoire (AIT), ce qu’on appelle un léger AVC. Sachez que l’AIT est un accident vasculaire cérébral ischémique à la suite duquel la circulation sanguine est rapidement rétablie et dont les symptômes disparaissent dans les 24 heures. C’est pour cette raison qu’on parle d'un léger accident vasculaire cérébral. En principe, la victime récupère rapidement.

Il ne fait, a priori, aucun doute : l’AVC de Riley serait lié à des complications de la Covid-19.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.