Covid-19 : les symptomes neurologiques peuvent durer 2 ans

La science a déjà démontré que la  Covid-19 s’attaque à notre cerveau, et plus précisément à notre  système nerveux central. Certains symptômes comme  la  perte du goût et de l’odorat  le prouvent. Ils traduiraient la capacité du  coronavirus à s'attaquer à notre système nerveux, en endommageant les zones traitant les informations olfactives (relative à l'odorat).

Avec le temps, plusieurs symptômes neurologiques ont fait leur apparition chez des patients Covid. Cela a notamment été le cas chez les personnes touchés par le syndrome qu'on appelle Covid long. “Le ‘Covid long’ se définit par la présence de symptômes qui perdurent plus de trois mois après une infection aiguë à Sars-CoV-2”, explique le Gouvernement.

Plusieurs études récentes ont prouvé que la Covid-19 pouvait impliquer des symptômes persistants plusieurs mois après l'infection. C'est le cas d'une recherche réalisée par des chercheurs californiens publiée le 15 juin 2022 au sein de l'Annals of Clinical and Translational Neurology. Elle  a révélé la prévalence de symptômes neurologiques qui perdureraient plus de six mois chez certains patients.

Une autre recherche norvégienne, parue le 12 août 2022 au sein du Clinical Infectious Disease, prouve de son côté que certains symptômes persisterait jusqu'à 18 mois.

Une troisième étude est venue corroborer ces découvertes : parue le 17 août 2022, elle a prouvé que des personnes contaminées par la Covid-19 peuvent rencontrer des problèmes de santé mentale même deux ans après. Cette étude a été menée par des chercheurs de l'Université d'Oxford a été publiée au sein du Lancet Psychiatry.

Covid : deux tiers des patients présentent des symptômes neurologiques persistants

Les chercheurs de la faculté de médecine de l'Université de Californie à San Diego (USA) ont mené leurs recherches sur  56 personnes présentant des symptômes neurologiques. Elles ont été invitées à effectuer un examen neurologique, une évaluation cognitive, des questionnaires autodéclarés et une scintigraphie cérébrale facultative. 

Parmi ces patients, 89 % des participants subissaient encore leurs symptômes neurologiques 3 mois après leur infection à la Covid-19. Au bout de six mois, seulement un tiers ont signalé une résolution complète des symptômes. 

Les deux autres tiers des participants ont signalé des symptômes neurologiques persistants, bien que la plupart aient diminué en gravité.

Les chercheurs précisent qu'aucun d'entre eux ne présentait d'antécédents de troubles neurologiques préexistants avant la contamination à la Covid.

"Il est encourageant de constater que la plupart des gens montraient une certaine amélioration à six mois, mais ce n'était pas le cas pour tout le monde", a déclaré l'auteure principale, Jennifer S. Graves, MD, PhD, professeure agrégée à l'UC San Diego School of Medicine et neurologue à l'UC. Santé de San Diego.

L'étude norvégienne révèle de son côté que près de la moitié des patients atteints de Covid léger présentent des symptômes jusqu'à 1 an après l'infection : 46% de 233 patients suivis ont présenté des symptômes 12 mois après. En outre, 18 mois après l'infection, 18,7% des femmes souffraient encore de troubles de la mémoire contre 9,6% d'hommes.

"Bien que parfois perçus comme des symptômes vagues, pas toujours reconnus par les systèmes de santé, les symptômes cognitifs peuvent avoir un impact significatif sur l'activité quotidienne et la performance au travail", rapportent les scientifiques.

Découvrez en images quels sont les symptômes neurologiques que l'on retrouve le plus souvent.

Les maux de tête

1/10
Covid-19 : les symptômes neurologiques peuvent durer 2 ans

Les deux tiers des participants ont signalé des symptômes neurologiques 6 mois après l'infection. Les maux de tête en faisaient partie.

Les pertes de mémoire

2/10
Covid-19 : les symptômes neurologiques peuvent durer 2 ans

Les pertes de mémoire font aussi partie des symptômes neurologiques qui peuvent persister après une contamination à la Covid.

L'étude norvégienne a montré que 21% des patients continuaient à présenter des problèmes de mémoire plus d'un an après l'infection. En outre, 18 mois après l'infection, 18,7% des femmes souffraient encore de troubles de la mémoire contre 9,6% d'hommes.

Les troubles de la concentration

3/10
Covid-19 : les symptômes neurologiques peuvent durer 2 ans

Les troubles de la concentration peuvent aussi persister plusieurs mois. Ils concerneraient environ 20% des malades.

Les insomnies

4/10
Covid-19 : les symptômes neurologiques peuvent durer 2 ans

Les insomnies font aussi partie des symptômes rapportés par les participants.

Les tremblements et troubles de l'équilibre

5/10
Covid-19 : les symptômes neurologiques peuvent durer 2 ans

Les chercheurs ont également rapporté des troubles de l'équilibre et des tremblements.

La fatigue

6/10
Covid-19 : les symptômes neurologiques peuvent durer 2 ans

Selon les chercheurs norvégiens, 27% des patients souffraient de fatigue jusqu'à un an après la contamination. En outre, l'essoufflement serait observé plus d'un an après l'infection, chez 10% des malades, indique aussi l'étude norvégienne.

Les convulsions ou l'épilepsie

7/10
Covid-19 : les symptômes neurologiques peuvent durer 2 ans

Les chercheurs de l'université d'Oxford ont prouvé que des convulsions ou des crises d'épilepsie peuvent persister 2 ans après une infection Covid.

La psychose

8/10
Covid-19 : les symptômes neurologiques peuvent durer 2 ans

Une personne présentant un trouble psychotique peut, par exemple, être convaincue d'être épiée ou suivie, entendre des voix ou avoir l'impression que d'autres personnes manipulent ses pensées.

Ce symptôme peut aussi persister deux ans après l'infection à la Covid, estiment les chercheurs de l'université d'Oxford.

Le brouillard cérébral

9/10
cerveau humain et point d'interrogation coloré dessiner sur tableau noir

Le brouillard cérébral provoque une sensation de "voile" qui empêche d'avoir les idées claires et de se concentrer efficacement. Ce symptôme peut aussi durer plus de deux ans, selon l'étude menée par l'université d'Oxford.

La démence

10/10
interprétation de la tomographie du cerveau dans l'icu

La démence est un terme général désignant un déclin des aptitudes mentales assez grave pour interférer avec la vie quotidienne. Les pertes de mémoire en sont un exemple. Certains patients ont subi ces symptômes pendant deux ans, indique l'étude menée par l'université d'Oxford.

Sources

Annals of Clinical and Translational Neurology, 15 juin 2022 

https://academic.oup.com/cid/advance-article/doi/10.1093/cid/ciac655/6663664?login=false

https://www.thelancet.com/journals/lanpsy/article/PIIS2215-0366(22)00260-7/fulltext

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.