Covid-19 : les 7 maladies chroniques qui vous rendent le plus à risques !

Le coronavirus est généralement bénin. Or, chez certains patients, l'infection peut facilement dégénérer et compromettre leur pronostic vital. La Haute Autorité de Santé (HAS) passe en revue 7 maladies chroniques qui vous mettent en danger en cas de Covid-19.

Les coronavirus sont une famille de virus, qui provoquent des maladies allant d’un simple rhume à des pathologies plus sévères comme les détresses respiratoires du MERS, du SRAS ou du COVID-19, décrit le gouvernement. Depuis le 11 mars 2020, l’OMS qualifie notre situation mondiale de pandémie : c’est-à-dire que l’épidémie est désormais mondiale.

Si le Covid-19 est, dans la majorité des cas, moins sévère chez les jeunes patients (enfants et jeunes adultes), il peut prendre une forme dramatique chez d’autres personnes plus fragiles.

"Comme pour beaucoup de maladies infectieuses, les personnes souffrant de maladies chroniques [hypertension, diabète… ndlr], les personnes âgées, fumeuses ou fragiles présentent un risque plus élevé", estime le gouvernement. Dans les cas les plus sérieux, le coronavirus peut entraîner le décès du patient. Le taux moyen de mortalité avoisine les 2,3 % pour ce virus.

La Haute Autorité de Santé (HAS) vient d'énumérer les différentes maladies chroniques qui doivent être prises au sérieux pendant cette époque de pandémie. L'organisation donne aussi aux patients les clés pour faire face au confinement. Si ces pathologies ne prédisposent pas au Covid-19, elles peuvent augmenter le risque de complications en cas d'infection. On passe en revue ces maladies chroniques, citées par l'HAS, dans notre diaporama.

Maladies chroniques : quelques règles pendant le confinement

"Vous avez une ou plusieurs maladies chroniques et, pour limiter la propagation du COVID-19 et vous protéger, vous sortez le moins possible. Dans cette situation exceptionnelle, il est indispensable de rester très attentif à votre santé, préconise la HAS. Il est également important de ne pas se fier aux rumeurs".

Poursuivez votre traitement et vos soins habituels

La HAS rappelle à quel point il est primordial de continuer à prendre les traitements habituels pour votre maladie chronique. "Ne modifiez pas, n’arrêtez pas vos soins ou traitements (notamment les traitements pour la douleur) sans l’avis de votre médecin".

"Ne reportez pas ou ne refusez pas, à cause du coronavirus, une consultation, des soins ou un examen jugés nécessaires par votre médecin".

Si vous devez vous déplacer (médecin, autre soignant, laboratoire d’analyses, cabinet de radiologie, hôpital…), faites-le sur rendez-vous.

Soyez attentif à ce que vous ressentez et sollicitez votre médecin si besoin

"Si des symptômes inhabituels apparaissent : fièvre, toux, fatigue, perte de goût ou d’odorat, diarrhée, difficulté à respirer, mal-être, etc. il peut s’agir d’une aggravation de votre maladie, d’un COVID-19 ou d’une autre maladie", alerte la HAS. Les bons réflexes : 

  • Appelez votre médecin rapidement.
  • En cas de difficultés respiratoires, ou de signe d’étouffement, appelez le SAMU (15). 
  • Ne prenez pas de nouveaux médicaments, en particulier des corticoïdes et des anti-inflammatoires, sans avis médical.

Comment faire face au confinement lorsqu'on a une maladie chronique ?

"Pour mieux vivre le confinement, maintenez les liens avec vos proches par téléphone, courriel, sms, vidéo…", suggère la HAS.

Malgré tout, limitez au maximum les contacts physiques. Dans la mesure du possible, évitez de faire vous-mêmes vos achats, même de première nécessité, si vous souffrez d'une maladie chronique. Vos proches, vos voisins ou vos commerçants habituels peuvent vous aider en respectant les gestes barrières.

"Restez, autant que possible, physiquement actif chez vous, poursuit la HAS. Dormez suffisamment, mangez équilibré, évitez le grignotage, limitez les boissons alcoolisées ou le tabac".

Coronavirus : les symptômes lorsqu’il dégénère

Les symptômes les plus fréquents du coronavirus sont ceux d'une grippe ou d’une infection respiratoire aiguë. On note fièvrecourbatures, toux, perte du goût et de l'odorat et maux de gorge  notamment.

"Environ une personne sur six contractant la maladie présente des symptômes plus graves, notamment une dyspnée et des anomalies respiratoires [difficultés respiratoires, ndlr]. Toute personne qui a de la fièvre, qui tousse et qui a des difficultés à respirer doit consulter un médecin", prévient l’OMS. Certaines personnes sont plus à risque que d’autres et sont donc plus susceptibles de présenter ces symptômes graves. On évoque les pathologies qui vous mettent en danger notre diaporama.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source(s):

Maladies chroniques dans le cadre du COVID-19, HAS, 10 avril 2020

La rédaction vous recommande sur Amazon :