Appliqué localement sur la bouche, le baume à lèvres permet d'hydrater et de soulager gerçures ou sécheresses. Utilisé le plus souvent pendant la saison hivernale, il peut être appliqué avec un doigt passé sur les lèvres, ou directement via un tube.

Une nouvelle étude vient de trouver un nouveau pouvoir au baume à lèvre : ce cosmétique pourrait réduire les risques de transmission de la Covid-19. Selon des chercheurs américains et français, le baume à lèvres permettrait de diviser par quatre les expulsions de gouttelettes. Or, il a déjà été démontré que ce sont les gouttelettes respiratoires expulsées par le nez et la bouche qui transmettent la Covid-19.

C'est d'ailleurs pour cette raison que le masque est obligatoire et qu'il est recommandé d'éviter les embrassades et de rester à un mètre de distance les uns des autres.

Le baume à lèvres pourrait stopper la sécrétion et freiner l’expansion du virus

La Covid-19 se transmet en partie par l’intermédiaire des gouttelettes de salive qui se forment sur les bords des lèvres. Elles créent alors des "filaments" qui s’étendent à travers la bouche. Les gouttelettes sont ensuite éjectées quand l’air sort de la bouche.

Or, selon la nouvelle étude parue au sein de l'American Physical Society, le baume à lèvres pourrait stopper cette sécrétion et ainsi freiner l’expansion du virus. Les fameux filaments auraient en effet plus de mal à se former lorsque les lèvres sont couvertes de baume. Les projections de gouttelettes seraient divisées par quatre selon les travaux des scientifiques.

Covid-19 : les consonnes "p", "b" ou "k" projettent des gouttelettes jusqu'à 2 mètres

Pour mener leur étude, les chercheurs franco-américains auraient demandé à un homme de répéter plusieurs fois la même phrase. Le but est de constater la formation de gouttelettes lors de la prononciation de certains mots. Résultat : il semblerait que les sons des consonnes "p","b" ou encore "k", projettent de l'air et donc des gouttelettes jusqu'à deux mètres de distance en quelques secondes.

Toutefois, le baume à lèvres empêcherait les filaments de salive formés sur les bords des lèvres de se transformer en gouttelettes, et notamment lorsque vous prononcez les consonnes connues pour les projeter à deux mètres.

"On s'est amusé à le vérifier. Oui le baume à lèvres réduit les émissions de gouttelettes pour les consonnes plausibles comme le "p", confirme Manouk Abrakian, chercheur du CNRS de Montpellier et co-auteur de l'étude, interrogé par France Bleu.

Vous savez donc ce qu'il vous reste à faire cet hiver ? Attention, il est clair que le baume à lèvres n'exonère pas du port du masque. S'il peut éventuellement réduire les risques de transmission, il ne peut en aucun cas le remplacer.

Sources

Stretching and break-up of saliva filaments during speech: A route for pathogen aerosolization and its potential mitigation, American Physical Society, 2 octobre 2020

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.