Covid-19 : la 6e vague s’intensifie dans plusieurs departements

Suspension du pass vaccinal, fin du masque obligatoire en intérieur… Jean Castex a annoncé un grand assouplissement des mesures sanitaires en France le 14 mars. Une décision qui est intervenue dans un contexte de baisse des contaminations. Pourtant, les chiffres de la Covid-19 repartent à la hausse.

Coronavirus : une reprise de l’épidémie depuis début mars

“Ces pays ont levé les restrictions brutalement, de trop à pas assez”, estime Hans Kluge, le directeur de l'OMS en Europe lors d'une conférence de presse en Moldavie. “Les pays où nous observons une hausse particulière sont le Royaume-Uni, l'Irlande, la Grèce, Chypre, la France, l'Italie et l'Allemagne.” En effet, les estimations de l’Institut Pasteur l'avaient anticipé, une sixième vague a débuté.

Après avoir chuté en janvier, le nombre de nouveaux cas positifs et les hospitalisations repartent à la hausse depuis deux semaines, tandis que les décès et les entrées en réanimation stagnent. Comme l’anticipaient les modèles des scientifiques, ces chiffres s’expliquent par la prédominance du sous-variant d'Omicron BA.2. Celui-ci est environ 30 % plus contagieux mais pas plus dangereux que son prédécesseur. La levée des restrictions et le relâchement des mesures barrières ont aussi un rôle à jouer. “Nous allons devoir vivre avec la Covid pendant encore un certain temps, mais cela ne veut pas dire que nous ne pouvons pas nous débarrasser de la pandémie”, considère Hans Kluge.

Le printemps pourrait ne rien changer à l’épidémie 

Même si la pression hospitalière a largement diminué, la barre des 100 000 nouveaux cas quotidiens a de nouveau été dépassée. Par ailleurs, les taux d'incidence restent très élevés, à des niveaux “qui nous auraient fait mettre des restrictions très importantes il y a encore un an”, explique Bruno Lina, virologue et membre du conseil scientifique à La Dépêche.

Selon lui, le printemps ne devrait pas avoir d’impact direct sur les courbes de la Covid-19. “Évidemment, nous allons passer plus de temps dehors, nous allons davantage aérer les pièces, et dans une certaine mesure, la hausse des températures va permettre que les gouttelettes que nous projetons sèchent plus rapidement. Mais l'impact du climat sur la circulation épidémique ne se fait pas du jour au lendemain, c'est graduel. Et pour le moment, ce qu'on constate, c'est que le virus est en train de gagner”, souligne-t-il.

Covid-19 : les admissions en réanimation devraient augmenter

Pour Yves Buisson, épidémiologiste et président de la cellule Covid-19 à l’Académie nationale de médecine, “on a affaire à une recrudescence très importante, très rapide, qui a sans doute été sous-estimée”, explique-t-il sur FranceInfo. “Il ne faut pas se leurrer sur le fait qu'il n'y a pas beaucoup d'entrées à l'hôpital ou d'admissions en réanimation nouvelles : cela va arriver. On sait bien qu'il y a un décalage entre les infections, les contaminations et malheureusement, la survenue de formes compliquées.” Compte tenu de l’intensification de l’épidémie, voici les neuf départements où cette tendance est actuellement surveillée.

Le Finistère

1/9
Covid-19 : la 6e vague s’intensifie dans plusieurs départements

Le Finistère affiche un taux d’incidence à la Covid-19 avec 1560 personnes positives pour 100 000 habitants. 

La Moselle

2/9
Covid-19 : la 6e vague s’intensifie dans plusieurs départements

Le taux d’incidence est de 1528 cas positifs à la Covid-19 pour 100 000 habitants.

Les Côtes-d'Armor

3/9
Covid-19 : la 6e vague s’intensifie dans plusieurs départements

Le taux d’incidence est de 1492 cas positifs à la Covid-19 pour 100 000 habitants. 

Les Ardennes

4/9
Covid-19 : la 6e vague s’intensifie dans plusieurs départements

Le taux d’incidence est de 1432 cas positifs à la Covid-19 pour 100 000 habitants. 

Le Cantal

5/9
Covid-19 : la 6e vague s’intensifie dans plusieurs départements

Le taux d'incidence est de 1421 cas positifs à la Covid-19 pour 100 000 habitants.

Le Bas-Rhin

6/9
Covid-19 : la 6e vague s’intensifie dans plusieurs départements

Le taux d'incidence est de 1420 cas positifs à la Covid-19 pour 100 000 habitants.

La Meurthe-et-Moselle

7/9
Covid-19 : la 6e vague s’intensifie dans plusieurs départements

Le taux d'incidence est de 1383 cas positifs à la Covid-19 pour 100 000 habitants.

La Manche

8/9
Covid-19 : la 6e vague s’intensifie dans plusieurs départements

Le taux d'incidence est de 1326 cas positifs à la Covid-19 pour 100 000 habitants.

La Meuse

9/9
Covid-19 : la 6e vague s’intensifie dans plusieurs départements

Le taux d'incidence est de 1311 cas positifs à la Covid-19 pour 100 000 habitants.

Sources

https://www.huffingtonpost.fr/entry/la-6e-vague-de-covid-continue-mais-reste-sous-controle_fr_623998b8e4b0c727d482cbaa

https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/covid-19-l-oms-estime-que-plusieurs-pays-europeens-dont-la-france-ont-leve-trop-brutalement-leurs-mesures_5035406.html

https://covidtracker.fr/dashboard-departements/

https://www.ladepeche.fr/2022/03/22/covid-19-le-virus-est-en-train-de-gagner-pourquoi-larrivee-du-printemps-pourrait-ne-rien-changer-a-lepidemie-10186977.php

https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/covid-19-la-levee-de-l-obligation-du-masque-a-ete-incontestablement-prematuree-estime-l-epidemiologiste-yves-buisson_5038806.html

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.